Dioïla : Plan International-Mali épaule les collectivités dans la lutte contre le COVID-19

0
695

Les bénéficiaires ont promis de faire bon usage des kits

Plan international-Mali étant une organisation non gouvernementale œuvrant pour la protection et la promotion de la jeune fille, il se bat aujourd’hui dans la prévention de la maladie à coronavirus à Dioïla à travers son bureau local. Celui-ci a initié  des activités en partenariat avec les collectivités et les autorités administratives, les services techniques et les associations de jeunes. Ces activités ont trait à la diffusion de messages d’information et de sensibilisation sur le Covid-19 et les mesures de protection à travers des radios partenaires.
Plan international-Mali-Bureau de Dioïla a également organisé un cadre de concertation avec les collectivités, les autorités administratives, les services techniques, les associations de jeunes, la Chambre de métiers, les compagnies de transport de Dioïla sur la pandémie du coronavirus. Il a aussi organisé une caravane d’information et de sensibilisation sur cette maladie et les mesures de protection lors des foires hebdomadaires. D’autres activités ont porté sur la dotation de trois Centres de santé de référence (CSref) de Dioïla, Barouéli et Fana de 105 dispositifs de lavage des mains pour appuyer les 18 communes partenaires du PIIA de Dioïla, l’organisation de tables rondes avec les médecins chefs, les sous- préfets, les maires, le service de développement social et de l’économie solidaire, ainsi que les radios partenaires de Dioïla, Fana et Baroueli. Il y a eu aussi la diffusion des productions des tables rondes durant le mois d’avril par huit radios partenaires (3 à Dioïla, 2 à Fana, 1 à Beleko, et 2 à Baroueli) ; la dotation des Communes de Kaladougou et de Guegneka en tissus pour la confection de cache-nez par les centres de coupe et de couture.
Ces efforts financiers et physiques déployés par le directeur de Plan international Mali-Bureau de Dioïla, Mamadou Seck et ses hommes, ont été hautement appréciés par les autorités politiques, administratives et les populations qui ont promis de respecter les mesures de prévention et de faire bon usage des dispositifs de lavage des mains installés.

Daniel FOMBA
Amap-Dioïla

Laisser une réponse