Direction technique nationale : La FIFA apporte son expertise

0
180

L’expert français, Ludovic Débru vient d’effectuer une visite de quatre jours au Mali. Au cours de son séjour, l’émissaire de la FIFA a eu plusieurs séances de travail avec le comité exécutif de la Fédération malienne de football (Femafoot) et les membres de la direction nationale technique (DTN).
Ludovic Débru a bouclé son séjour avec une conférence de presse qu’il a conjointement animée hier avec le président de la Femafoot, Mamoutou Touré «Bavieux».
Au cours de cette rencontre, il a surtout été question du partenariat entre notre pays et l’instance dirigeante du football mondial. Le président de la Femafoot a tenu à le rappeler d’entrée de jeu, indiquant que le renforcement des relations avec la FIFA était l’une des promesses de campagne de l’actuel bureau fédéral. «Dans le projet de campagne que nous avons présenté à nos mandats, nous avions dit que si Dieu nous confiait la responsabilité de la gestion de la fédération, nous ferions appel à l’expertise internationale pour nous aider à mieux organiser la direction technique nationale.
Cela ne veut pas dire que le Mali n’a pas d’experts, au contraire, notre pays regorge de techniciens compétents, à l’image de Mohamed Magassouba qui fait partie aujourd’hui du restreint des experts de la FIFA. Notre objectif est simplement d’imprimer une nouvelle dynamique à la direction technique nationale et laisser Mohamed Magassouba s’occuper de la sélection nationale», a expliqué Bavieux Touré.
«Notre ambition est de faire en sorte que les ligues régionales puissent abriter une direction technique régionale. Pour nous, toutes les ligues régionales, de Kayes à Kidal, doivent avoir chacune leur propre direction technique qui va s’occuper de la formation, de la détection, de l’organisation des compétitions.
C’est pour toutes ces raisons que l’expert français, Ludovic Debru est au Mali. Il est venu pour nous aider dans cette optique», complètera le président de la Femafoot.
Ludovic Débru abondera dans le même sens, en indiquant que le partenariat entre la FIFA et la Femafoot vise à renforcer les capacités des directions techniques de notre pays. «Après les demandes de la Fédération malienne de football, nous avons proposé de venir le plutôt possible à partir du moment où la FIFA avait donné son accord. Je voudrai rappeler l’implication de la Fédération française de football (FFF) et de son président, Noël Le Graët dans ce programme. Nous sommes des fédérations sœurs, confrontées aux mêmes logiques impératives de résultats et aux mêmes objectifs de développement. Nous allons continuer à travailler ensemble», dira l’expert français.
L’émissaire de la FIFA ajoutera que le développement technique est primordial pour façonner le football de demain et, en tant que tel, il est l’un des domaines les plus importants pour une fédération de football. C’est un processus à long terme, où la vision, la persévérance, la stabilité et la continuité sont capitales en vue d’atteindre des résultats. Le directeur technique joue un rôle clé dans le développement du football, il définit et dirige le programme de développement technique national du pays.
Il est à l’aspect technique et ses principales activités et responsabilités se concentrent sur l’augmentation du nombre de joueurs, ainsi que sur le football de jeunes et le football féminin, la formation des entraîneurs, la recherche et la documentation. Avec l’introduction du nouveau programme de développement de la FIFA, Forward, le poste de directeur technique de l’association membre est devenu encore plus important pour l’analyse, la planification, la mise en œuvre et le suivi des différents projets.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Laisser une réponse