Distribution d’eau potable à Gao : La jeunesse vole au secours de la population

0
163

Plusieurs quartiers de la Cité des Askia connaissent une pénurie d’eau potable 

En cette période de chaleur en plus du mois de ramadan, l’un des principaux problèmes des populations de certains quartiers de la Commune urbaine de Gao est la pénurie d’eau. La demande est très forte par rapport à la capacité de la Somagep. Pour soulager les populations de certains quartiers de Gao, des distributions gratuites d’eau potable ont été organisées par le conseil communal de la jeunesse de Gao.
En collaboration avec la Commune urbaine de Gao et la direction régionale de la protection civile de Gao, le conseil communal de la jeunesse a pris l’initiative d’organiser une opération gratuite de distribution d’eau potable aux populations des quartiers d’Aljanabandja, Sossokoïra extension sud et le quartier château.
«Pour cette opération de distribution d’eau, nous avons approché le maire qui nous a doté de moyens logistiques en plus de deux citernes de 4 000 litres de la direction régionale de la protection civile,» a précisé le président du conseil communal de la jeunesse de Gao, Sidi Tonka Cissé. «Au total, nous distribuons 50.000 litres par jour aux populations des quartiers cités ci-dessus. C’est une distribution d’eau potable que nous avons commencé avant le mois de ramadan et qui prendra fin jusqu’à la fête de ramadan», a soutenu le président du conseil communal de Gao.

La porte-parole des femmes bénéficiaires du quartier Aljanabandja, Aïcha Mint Attaher s’est réjouie de ce geste. « Nous sommes heureuses d’être ravitaillées en eau jusque dans nos familles parce que l’eau est devenue une denrée rare à Gao et surtout en période de chaleur. Nous remercions la jeunesse communale pour ce geste très précieux. Ici, les femmes se réveillent à 4 heures du matin pour chercher de l’eau au niveau de certains forages où l’eau ne coule pas régulièrement et est pratiquement salée pour certains », a poursuivi la porte-parole.

Le maire de la Commune urbaine de Gao, Boubacar Dacka Traoré a révélé que cette opération de distribution d’eau « est un cri de cœur des populations de certains quartiers de Gao qui sont en proie à la pénurie d’eau potable ». Il a ajouté qu’étant le premier responsable de la commune, il est de son devoir d’appuyer cette belle initiative de la jeunesse qui est la distribution d’eau potable à ceux qui n’y ont pas accès. Ainsi, la commune a mis à la disposition de la jeunesse une citerne d’une capacité de 15.000 litres et qui fait trois tours de ravitaillement pour ces populations. Souvent par manque d’eau potable, nous les ravitaillons en eau du fleuve et nous leur conseillons de l’utiliser pour le linge et autres, a précisé l’édile. Il a remercié la direction régionale de la protection civile qui a mis à disposition ses deux citernes d’une capacité totale de 4.000 litres.

Le commandant du Groupement de la protection civile de Gao, Mamadou Keita a précisé qu’il a reçu des instructions de sa hiérarchie pour s’impliquer davantage dans cette opération. Il a remercié le gouverneur de la Région de Gao, le général de brigade Sidiki Samaké pour son appui en carburant pour les engins de ravitaillement en eau potable durant toute l’opération. Il a sollicité le soutien de l’Unicef pour ce genre d’initiative en faveur des populations. Le directeur régional de la Somagep de Gao, Idrissa Maïga a rappelé que le château d’eau de Gao qui est opérationnel depuis 1991 a une capacité de 500 m3 par jour. Donc, cette capacité est nettement insuffisante pour assurer un approvisionnement adéquat de la population.

Abdourhamane Touré
Amap-Gao

Laisser une réponse