District de Bamako: LE GESTE DU MAIRE CENTRAL À L’ENDROIT DES PENSIONNAIRES DE CERTAINES STRUCTURES SANITAIRES

0
649
Remise d’une enveloppe symbolique au président de l’UMAV

Dans le cadre de sa traditionnelle visite de fin d’année, le maire du District de Bamako, Adama Sangaré, accompagné de ses collaborateurs, a visité, mercredi dernier, des malades hospitalisés dans quelques structures hospitalières de la capitale, dont l’Institut national des jeunes aveugles de Faladié, l’Institut Marchoux, le Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré, le Centre de santé communautaire (CSCOM) de N’Tomikorobougou, le Centre hospitalier universitaire Point G.
À l’Institut national des jeunes aveugles de Faladié, qui abrite également le siège de l’Union malienne des aveugles (UMAV), le maire Adama Sangaré a été accueilli par le tout nouveau président, Hadji Barry, la directrice régionale de la santé, médecin-lieutenant-colonel, Assa Badiallo Touré et le maire de la commune VI, Boucar Kéita.
Le président de l’UMAV s’est réjoui de l’attention et de tous les efforts que la mairie du district déploie pour son service. Hadji Barry a aussi remercié les élus de la mairie du District pour leur clairvoyance. Il a ainsi rappelé qu’il y a 10 ans de cela, la mairie a acheté des craies de la société de production des aveugles du Mali à hauteur de 7,5 millions FCFA. Cette transaction commerciale a contribué au rayonnement des personnes en situation de handicap visuel, a témoigné Barry. Il a également rappelé que l’UMAV fut créée en 1972 avec des objectifs précis, à savoir la prévention et la lutte contre la cécité, la scolarisation de l’adolescent aveugle, l’insertion des personnes aveugles en milieu urbain et rural.
Adama Sangaré a expliqué que c’est un devoir pour lui et ses collègues élus, en cette veille de fin d’année 2018, de venir renouveler leur solidarité auprès de leurs enfants, cadets et aînés de l’UMAV. «C’est un devoir, puisque les personnes qui sont dans les conditions de handicap visuel méritent d’être soutenues», a déclaré le maire central. Il a aussi mis l’accent sur les efforts déployés par le président de l’UMAV et son personnel pour mettre en place un jardin et un atelier de fabrication des lunettes correcteurs. «C’est vous dire que les situations de handicap ne doivent pas se réduire à la mendicité. Elles doivent être transformées en opportunités et donner l’espoir aux autres, c’est pour cette raison que le conseil du District nous a autorisé à venir ici», a fait savoir Adama Sangaré. Selon lui, l’UMAV mérite vraiment l’attention des autorités municipales. Il l’a assurée que les doléances présentées, seront satisfaites selon les possibilités de la mairie du District.
Après l’UMAV, la délégation de la mairie du District s’est aussi rendue à l’Institut Marchoux, au Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré, au Centre de santé communautaire (CSCOM) de N’Tomikorobougou et au Centre hospitalier universitaire Point G. Au cours de ces visites, Adama Sangaré n’est pas venu les mains vides. Il a ainsi remis des enveloppes symboliques aux pensionnaires de ces différentes structures. Leurs responsables ont tous exprimé la joie d’être honorés par ce geste de la mairie du District.
Siné S. TRAORÉ

Laisser une réponse