DOCTRINES, La communauté musulmane : LE PEUPLE MEDIAN

0
351

Dans l’un des passages du Livre sacré de l’islam évoquant les objectifs assignés aux adeptes de cette confession, il est dit notamment : « Ainsi, avons Nous fait de vous un peuple médian, pour que vous soyez témoins à l’égard des hommes, et que le Messager soit témoin à votre égard… » (2-143)
Pour les exégètes, il s’agit pour la communauté musulmane, de servir, dans son mode de vie, de modèle dans tous les compartiments de son existence, tout comme le Messager (PSL) en aura montré la voie. Ce faisant, la communauté ne penchera vers aucun extrême et sera des plus réalistes dans son appréciation de la nature humaine et de ses capacités. De là découlent les exhortations à la modération aussi bien dans la vie profane que dans l’observance des pratiques cultuelles.


Les fidèles, tels qu’ils devraient être au sein de la communauté, apparaissent ainsi comme : «Ceux qui croient en Dieu et qui font le bien, ceux qui se recommandent entre eux la patience et la miséricorde» (90-17). «Ceux qui se recommandent entre eux d’être justes et miséricordieux» (103-3) « … Qui, lorsqu’ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent au juste milieu. » (25-67)
Les mérites de ceux qui appliquent les préceptes de l’Islam sont évoqués dans les Révélations : « Dieu soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). – Dieu est assurément Fort et Puissant -, ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la prière, acquittent la Zakat, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l’issue finale de toute chose appartient à Dieu. » (22-40).
Pour les oulémas, « ordonner le bien et interdire le mal » est une tâche qui incombe à tous les membres de la communauté musulmane : gouvernants comme gouvernés, hommes et femmes, chacun selon ses possibilités, qu’il se doit cependant, de ne guère outrepasser, suivant les recommandations du Messager : «Quiconque parmi vous constate quelque chose de condamnable, qu’il le change avec sa main. S’il ne le peut pas, qu’il le fasse grâce à la parole. A défaut, qu’il le désapprouve en son cœur, car cette attitude constitue le faible degré de la foi ».


Il est rapporté à cet effet que le Prophète a dit un jour que : «La religion c’est la loyauté. » Lorsque ses Compagnons lui demandèrent : « Envers qui ? », il répondit : « – Envers Dieu, envers Son livre, envers Son messager, envers les dirigeants des musulmans et envers l’ensemble des musulmans ». L’implication pour les exégètes, ce sont les conseils car, quelles que soient les qualités d’un être humain, il a toujours besoin d’orientations et de rappel, soutenus par les enseignements du Livre et de la Sunna. Ils renvoient à ce propos, aux multiples recommandations faites au Messager : «Ô Prophète ! Crains Dieu et n’obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, car Dieu demeure Omniscient et Sage.»   (33-1). Pour les exégètes, c’est à ces conditions que la communauté des croyants pourra se réclamer du Livre quand il stipule : « Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Dieu… » (3-110).
A. K. CISSE

Laisser une réponse