Dr Mamadou Adama Kané : LE MÉDECIN PATRIOTE TIRE DÉFINITIVEMENT SA RÉVÉRENCE

0
348

Le premier directeur général de l’Hôpital du Mali, Dr Mamadou Adama Kané, qui a fait valoir ses droits à la retraite en décembre 2017, a perdu la dernière bataille qu’il livrait contre la maladie depuis quelques mois. Il aura été incontestablement, et sans exagération aucune, celui qui a donné à cet hôpital, un beau fleuron de la coopération sino-malienne, ses lettres de noblesse, par sa science du management et sa capacité à tirer le maximum de tout le monde.
Mamadou Adama Kané a eu une riche carrière professionnelle. Ce médecin patriote a su imposer son autorité partout où il est passé. Il a toujours associé la grandeur de la responsabilité à la noblesse morale. Doté d’une grande capacité de travail, il imposait le respect.
Le Dr Mamadou Adama Kané avait un temps d’avance sur ses interlocuteurs et collaborateurs à travers une analyse fine, même sur des questions les plus banales. Quelques minutes d’échanges avec lui suffisaient pour apprendre énormément. Le médecin a eu une carrière stable et immense. Il fit ses premiers pas dans la profession à Ansongo de 1981 à 1982 où il officiera en qualité de médecin-chef. Il posera ses valises à Markala en 1982 pour prendre les rênes de l’hôpital de la localité où il restera directeur jusqu’à en 1990.
Il deviendra ensuite directeur national adjoint de la santé (1990-1994 avant d’être nommé, trois ans plus tard, coordinateur technique du Programme santé, population et hydraulique rurale (PSPHR), où il travaillera jusqu’en 1998. L’homme aux compétences avérées sera promu directeur national (1998-2000). A ce niveau le spécialiste de santé publique formé à l’Université libre de Belgique, après de brillantes études au Mali, mettra aussi son expertise au service du pays. Il apportera des innovations et une dynamique nouvelle dans la gestion des politiques et des programmes de santé.
Sa carrière continuera de prendre une courbe ascendante et il sera conseiller technique chargé des hôpitaux au ministère de la Santé (2000-2002) et secrétaire général du même département (2002-2004). Il fera un break (2005-2006) comme consultant à l’UNICEF. Il revient l’année d’après comme inspecteur en chef à l’inspection de la santé (2007-2010). Ce visage familier du « monde de la santé » prendra les rênes de l’Hôpital du Mali en 2010 où il bouclera une longue et riche carrière.
Le directeur général actuel de l’Hôpital du Mali, Ousmane Attaher Dicko, témoignait devant l’Eternel que celui qu’il a accompagné dans cet établissement hospitalier comme adjoint pendant au moins 7 ans, a été tout simplement un très bon cadre, un professionnel, un commis rompu à la tâche. Pour lui, il a été durant son règne un directeur accessible, à l’écoute de l’ensemble des agents, mais très exigeant et juste. Il était toujours prêt à redresser les torts et les injustices. « Nous avons côtoyé un homme honnête, intègre dont la moralité est hors d’atteinte, et au-dessus de tout soupçon. Il était profondément religieux aussi » témoignait ainsi Ousmane Attaher Dicko lorsque son patron s’apprêtait à faire valoir ses droits à la retraite
Dr Mamadou Adama Kané s’en est allé, laissant derrière lui, la grande famille de la santé inconsolable, une épouse et des enfants durement éplorés et des collaborateurs attristés. Il était chevalier de l’Ordre national. Dors en paix « Ba » !
Bréhima DOUMBIA

Laisser une réponse