Du miel comme arme de guerre

0
1924

Le miel est une substance sirupeuse et sucrée élaborée par les abeilles. Vous l’étalez sur votre tranche de pain ou l’utilisez pour sucrer vos boissons. Mais autrefois, il fut utilisé comme une arme de guerre.

En effet, en 401 avant Jésus-Christ, Cyrus le Jeune déclare la guerre à son frère, Artaxerxes II, roi de Perse. Il recrute 10.000 mercenaires grecs pour le renverser. Mais l’expédition tourne mal car Cyrus est tué dans la bataille. Les Grecs, en pleine débâcle, tentent de regagner la côte de l’Asie Mineure. En traversant des villages abandonnés dans le nord de la Turquie, ils trouvent des gâteaux de miel qu’ils dévorent avec appétit.

Ce qu’ils ignorent, c’est que les gâteaux sont composés avec du miel de rhododendron pontique, dont le pollen contient des alcaloïdes toxiques pour l’homme. Les habitants de cette région régulièrement envahie en récoltent pour piéger leurs ennemis. «Tous les soldats qui mangèrent des gâteaux de miel eurent le transport au cerveau, vomirent, furent purgés, et qu’aucun d’eux ne pouvait se tenir sur ses jambes», décrit Xénophon, historien et chef militaire de la Grèce antique, dans son œuvre l’Anabase.

«Ceux qui n’en avaient que goûté, avaient l’air de gens plongés dans l’ivresse; ceux qui en avaient pris davantage ressemblaient, les uns à des furieux, les autres à des mourants. On voyait plus de soldats étendus sur la terre que si l’armée eût perdu une bataille, et la même consternation y régnait», raconte-t-il.

Trois cents ans plus tard, en 97 av. J.-C., le miel de rhododendron est à nouveau utilisé par le roi Mithridate VI, roi de Perse, contre les soldats du général romain Pompée le Grand. Pour piéger les légionnaires, les alliés de Mithridate placent des jarres d’hydromel à base de miel de rhododendron en quantité sur leur chemin. Les troupes romaines se précipitent sur le délicieux nectar et sont rapidement victimes de nausées et d’hallucinations. Les alliés de Mithridate profitent alors de leur moment de faiblesse pour les attaquer.

Au total, 1.440 soldats romains périrent ainsi à cause de leur gourmandise pour le miel.

Madiba KEITA

Laisser une réponse