Dysfonctionnement érectile : Fréquent et peut être traité

0
699

Trouble du fonctionnement de l’érection ou dysfonctionnement érectile est une incapacité récurrente pour un homme à obtenir ou maintenir une érection suffisamment rigide pour accomplir un acte sexuel satisfaisant. Ce trouble ne doit pas être confondu avec d’autres troubles sexuels comme ceux du désir (libido), de l’éjaculation (précoce ou retardé).

Selon Pr Honoré JeanGabriel Berthé, urologue au Centre hospitalo-universitaire (CHU) du Point G, cette incapacité doit être présente depuis au moins 3 mois. C’est ce qu’on appelle communément dans la société, à tord selon le spécialiste, impuissance sexuelle. D’après lui, ce terme n’est pas bien approprié pour désigner ce dysfonctionnement, non seulement c’est péjoratif, mais aussi parce qu’il ne s’agit pas d’un problème de puissance. Il indique qu’on ne doit pas non plus ou forcément considérer le dysfonctionnement érectile comme une maladie. Mais comme étant un facteur révélateur ou qui est associé à beaucoup de maladies.

C’est une affection très fréquente chez la population masculine. Un homme sur trois pratiquement peut présenter des troubles de dysfonctionnement érectile après 40 ans. C’est une pathologie qui pourrait concerner 60% des hommes.
Le praticien hospitalier explique que la verge chez l’homme est essentiellement constituée de corps ou d’éléments vasculaires. Il y a érection quand il y a une augmentation importante de la pression du sang dans ces corps vasculaires. Cette érection survient avec des mécanismes assez complexes mettant à contribution des éléments vasculaires et des éléments nerveux.

Selon l’urologue, les causes du dysfonctionnement érectile sont multiples. Il cite globalement les causes d’ordre organique (c’est-à-dire celles liées à des dysfonctionnements organiques) et psychogène (causes liées au psychisme). Pour le toubib du Point G, les causes organiques sont nombreuses et sont dues à toutes les maladies qui peuvent concerner le cœur et les vaisseaux, notamment l’hypertension artérielle, le diabète et autres maladies cardiaques.

Le médecin précise que le diabète est une cause fréquente de dysfonctionnement érectile. Il y a également les maladies liées aux métabolismes des graisses et à l’obésité. Tous les comportements qui entraînent ces maladies peuvent aussi être des causes d’un dysfonctionnement érectile, par ricochet, le tabagisme et la grande sédentarité. à côté de ces facteurs, le médecin spécialiste de l’hôpital du Point G révèle que certains médicaments ou traitements peuvent provoquer ce dysfonctionnement. Comme cause psychogène, il mentionne tous les facteurs qui peuvent agir négativement sur le psychisme de l’individu.

Il précise que cette cause est assez prédominante et représente la majorité des cas. Cependant, cette cause est liée à l’anxiété permanente et au stress (conflits conjugaux, travail, précarité), mais également à des problèmes liés à la santé de la partenaire, les événements heureux ou malheureux. L’âge est un facteur de risque très important. Plus l’âge avance, plus le risque de dysfonctionnement érectile est important. L’urologue s’empresse de préciser que les jeunes aussi peuvent faire ce trouble. Les personnes âgées sont plus sujettes à des dysfonctionnements organiques tandis que chez les jeunes, c’est plus souvent d’origine psychogène.

Ce trouble érectile présente beaucoup de conséquences. Et elles sont d’ordre relationnel. Il peut avoir une altération de la relation du couple. Pr Honoré Jean-Gabriel Berthé précise que cette même altération peut être la cause du dysfonctionnement érectile. Il y a d’autres causes comme une atteinte importante de la qualité de la vie, un problème de l’estime de soi pouvant affecter la vie professionnelle et sociale des personnes concernées.
Il est possible de prévenir le dysfonctionnement érectile en évitant les causes d’origine organique ou psychogène. L’urologue dit qu’il faut tout d’abord soigner son hygiène de vie. Il faut éviter le tabagisme qui est un facteur important dans le dysfonctionnement érectile de part ses complications.

Le médecin juge nécessaire d’éviter les excès d’alcool, les excès alimentaires (les produits alimentaires trop gras ou trop salés). Mais, il faut surtout faire de l’exercice physique. Notre spécialiste soutient que le sport est un élément important pour éviter les maladies causales de dysfonctionnement érectile. C’est en effet, un élément essentiel pour l’équilibre psychologique. Il faut éviter les situations conflictuelles surtout dans les couples ou au travail.

Concernant le traitement, le praticien rassure que la médecine dispose de beaucoup de moyens pour la prise en charge de ce trouble. Depuis la fin du 20 siècle, il y a eu de grands progrès dans la compréhension et le traitement du dysfonctionnement érectile. En effet, les moyens sont même variés  et adaptés selon la cause. Ils sont donc médicamenteux ou chirurgicaux.
Il invite la population à consulter les professionnels qui sont habilités à faire la prise en charge. « Plus c’est traité tôt, mieux sont les résultats », conseille-t-il, avant de prévenir la population à faire plutôt attention à des traitements traditionnels, proposés en dehors du cadre médical.

Fatoumata NAPHO

Laisser une réponse