Écologie : LES RÉFLEXES SE PRÉPARENT À L’ÉCOLE

0
487

Les élèves peuvent servir de relais de sensibilisation auprès des parents


A Bamako, on assiste à une croissance économique et démographique impliquant l’accroissement de la quantité des ordures ménagères. Les autorités en charge de ces ordures sont débordées. D’où la nécessité de valoriser ces ordures ménagères qui constituent une source de pollution de l’air. Pour sensibiliser les enfants sur les conséquences de la pollution de l’air par les ordures ménagères, le processus de valorisation et de transformation de ces ordures et les opportunités qu’elles offrent, l’ONG AGIR a organisé mardi une journée de sensibilisation à l’intention des élèves de l’école Jean Richard. C’était à la Maison de l’environnement. L’initiative qui intervient dans le cadre de la Quinzaine de l’environnement a enregistré la présence de l’ancienne ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéïta Aïda M’Bo, les membres l’ONG AGIR et des acteurs de la protection de l’environnement.
Ces élèves ont eu droit à une projection de film documentaire sur la transformation des ordures ménagères en biogaz, suivi d’un exposé sur la pollution de l’air. Pour le conférencier, Baba Coulibaly, les ordures ménagères peuvent être rentables et utiles si elles sont transformées. Selon lui, elles peuvent servir à faire du biogaz et du compost. L’ancienne ministre Mme Kéïta Aïda M’Bo a encouragé les élèves à être des relais auprès de leurs parents pour la protection de l’environnement. Il est important, dira-t-elle, que les parents comprennent que les ordures peuvent nous servir au lieu de nous desservir comme c’est le cas malheureusement dans beaucoup de capitales africaines et même au niveau mondial.
La Quinzaine de l’environnement, ajoutera-t-elle, est une opportunité pour sensibiliser le plus grand nombre par rapport à la problématique environnementale et une occasion de diffusion des bonnes pratiques de protection de l’environnement « Changer de comportement, c’est très important, nous devons saisir des leçons de tout le monde surtout de nos enfants car ils sont nos ambassadeurs par rapport au changement de comportement », a-t-elle soutenu. L’ancienne ministre a exhorté chacun de nous à agir pour la protection de l’environnement.
Avant cette séance de sensibilisation, les élèves de l’école Jean Richard avaient visité la direction de Mali-Météo. Une visite guidée qui leur a permis de connaître le fonctionnement de l’Agence nationale de la météorologie et ses missions.
Anne-Marie Kéita

Laisser une réponse