Économie numérique : HUAWEI OFFRE DES OPPORTUNITÉS DE FORMATION

0
931
Les premiers bénéficiaires du Programme sont au nombre de huit

La technologique étant en perpétuel évolution, il est nécessaire de se mettre à jour afin de ne pas rester à la traine. Ainsi dans le souci de parvenir à une belle transition numérique, la direction de la société chinoise Huawei, leader des Smartphones, tablettes, PC et produits connectés, a initié un programme « Talent TIC » pour former les étudiants et professeurs maliens dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Le lancement de ce programme couplé à la remise de certificats de Huawei ICT Academie aux premiers étudiants et enseignants, a eu lieu hier à l’hôtel Radisson Blu sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, Cheick Omar Maiga. C’était en présence du directeur général de Huawei Mali, Alex Dai, du secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Kinane Ag Gadeda et du vice-président de la région Afrique du Nord de Huawei, Peter Wang.
Le programme « Talent TIC » de la direction de Huawei est un concept qui vise à améliorer les capacités des étudiants et des professeurs dans le domaine des TIC, enrichir la réserve des talents du Mali afin de stimuler le développement de l’économie numérique et d’améliorer la capacité d’apprentissage des étudiants tout en les encourageant à créer leurs propres entreprises dans le secteur des TIC, à travers la formation de 300 étudiants et 30 enseignants.
Le secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Communication a, dans son discours d’ouverture, déclaré que le programme « Talent TIC » cadre parfaitement avec la politique nationale de développement de l’économie numérique de notre pays dont l’un des axes essentiels vise à assurer la disponibilité en quantité et en qualité des ressources humaines. Cheick Omar Maiga expliquera que l’objectif du programme est de constituer une masse critique, un capital humain en parfaite adéquation avec les besoins dans le secteur du numérique. « L’économie numérique, à travers les TIC, est de nos jours le secteur le plus dynamique de nos économies », a souligné le secrétaire général. Pour lui, les perspectives de développement de l’économie numérique imposent l’anticipation en termes de formation, et le renforcement des compétences de nos étudiants et professeurs.
Pour la maîtrise des TIC, le porte-parole des récipiendaires, Oumar Maiga, a estimé qu’il faut de la formation, de la recherche pointue, pour avoir des professionnels qualifiés afin de maîtriser les impacts socio-économiques. Il a ajouté qu’actuellement au Mali, il n’existe pas beaucoup d’offres de formation en réseaux et télécommunications. Le partenariat entre le gouvernement et Huawei va donc offrir des opportunités de formation, a-t-il dit.
Abdoul Karim
COULIBALY

]]>

Laisser une réponse