Éducation : Les vertus du dialogue social pour conjurer la crise

0
314

La CNV International, en partenariat avec l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), a organisé, hier, un forum national sur le thème :« problématique du dialogue social dans le secteur de l’éducation au Mali : défis, enjeux et perspectives d’avenir». La cérémonie était présidée par le ministre de l’Education nationale, Pr Abinou Témé, en présence du responsable de projets et programmes du bureau Afrique de la CNV International, Timothée T. Boko et nombre d’enseignants et parents d’élèves.
L’objectif du forum est de faire une analyse objective des difficultés de dialogue social dans le secteur de l’éducation dans notre pays et dans la perspective d’une école de qualité au service du développement. A l’entame de son allocution, le responsable de projets et programmes du bureau Afrique de la CNV International a expliqué que l’UNTM et la CSTM et leurs membres affiliés, notamment les enseignants accordent de l’intérêt aux valeurs du dialogue social et de la négociation qui garantissent une éducation de qualité dans notre pays. Il a rappelé que le partenariat entre la CNV International et les deux grandes centrales syndicales est basé sur le Programme 2017-2020 de son organisation. Ce programme vise à améliorer les conditions de vie et de travail dans tous les secteurs de la vie socioéconomique des Maliens.
Selon Timothée T. Boko, ce forum se veut un cadre d’échanges et de partage d’expériences de bonnes pratiques entre différents acteurs du dialogue social dans le secteur éducatif.Par ailleurs, il a souligné que l’occasion est idéale pour tous les participants de mener des réflexions responsables et proposer des stratégies concrètes et réalistes susceptibles de faire face au défi du dialogue social dans ledit secteur. Enfin, il a réitéré sa gratitude aux autorités et secrétaires généraux des deux syndicats pour leur détermination à accompagner sa structure dans sa vision inclusive pour le développement de l’Afrique et du Mali, en particulier.
Le ministre de l’Education nationale a rappelé l’importance du thème surtout à un moment où l’école malienne traverse une période extrêmement difficile du fait d’une grève qui paralyse depuis quelques jours l’enseignement secondaire, fondamental et préscolaire. Pour le Pr Abinou Témé, l’école est l’affaire de tous.
«Nous avons affirmé, depuis notre prise de fonction, que notre philosophie reste le dialogue , a rappelé le ministre Témé qui expliquera ensuite que son département a toujours fait appel aux responsables syndicaux du secteur pour partager avec eux sa vision sur les problèmes de l’école. Dans le but de la résolution des problèmes du secteur de l’éducation, le ministre a dit avoir rencontré plusieurs partenaires de l’école, notamment le Conseil supérieur de l’éducation, les médiateurs accrédités et l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM). Il prévoit d’autres rencontres en vue d’expliquer l’engagement de son département à résoudre cette crise qui a assez duré.

Mohamed D.
DIAWARA

Laisser une réponse