Élection présidentielle, MODIBO KONÉ, LE CANDIDAT DU «PACTE MORAL POUR LE CHANGEMENT»

0
579

Le Mouvement Mali Kanu (MMK) signifie en français l’amour de la patrie. Une fois élu président de la République, son candidat Modibo Koné entend inculquer cette notion dans la tête de ses compatriotes. C’est pourquoi sa devise est «Honneur, patriotisme et développement». Dans son projet de société, le candidat du MMK entend reconstruire une paix inclusive, durable, assurer la défense et la sécurité des personnes et de leurs biens, restaurer l’autorité de l’Etat et assainir la gouvernance. L’adéquation avec les besoins du marché de l’emploi, de nos valeurs sociétales, l’ambition de bâtir une économie solidaire axée sur la promotion des petites et moyennes entreprises (PME), le développement durable, la sécurité alimentaire pour tous les Malie, la promotion de la coopération régionale, sous régionale et internationale figurent également parmi les prorités du candidat du MMK à l’élection présidentielle du 29 juillet.
Modibo Koné promet aussi d’accélérer l’industrialisation de notre pays en s’appuyant sur nos matières premières, renforcer le système de santé et assurer un développement social axé sur les valeurs d’équité et de solidarité. A ses projets s’ajoutent la promotion de l’éducation, la planification de l’économie, du commerce, la formation professionnelle, l’emploi, le développement de la jeunesse, des sports, des arts, la culture, du tourisme, la lutte contre la corruption. Modibo Koné n’a pas également oublié les aménagements hydro-agricoles, hydrauliques et pastoraux. Il pormet d’aménager 30.000 ha dans la zone Office du Niger pour la culture du riz, 100.000 ha pour la culture du coton. En outre, 20 % des terres disponibles dans les plaines et bas-fonds dans toutes les régions du pays seront consacrés à la culture du coton.
Par ailleurs, le candidat du MMK envisage de développer les chaînes de valeur des filières porteuses, de créer une compagnie aérienne nationale, de construire 10.000 km de pistes, 7 grands ponts sur le fleuve Niger dont 2 à Bamako, 1 à Niamina, 1 à Ségou, 1 à Mopti, 1 à Tombouctou et 1 à Niafounké. Dans le secteur industriel, il projette de réglementer l’exploitation minière artisanale, d’alléger les conditions d’octroi de titres miniers et bien canaliser les ressources de l’État. Modibo Koné compte aussi renforcer le système de santé et assurer un développement social axé sur les valeurs d’équité et de solidarité.
« Nous proposons au peuple malien des changements nécessaires et indispensables à la restauration de notre État. Ces changements profonds redonneront au Mali toute sa grandeur connu de tous. Notre Mali des grands empires «Wagadou», «Sosso», « Mandingue», «Bambara», «Peulh», «Songhaï» mérite de briller à nouveau pour apporter de la lumière dans la vie de ses braves enfants. Sur cette toile de fond, je m’engage avec vous pour un travail sincère, fructueux qui sera axé sur le résultat. J’invite les Maliennes et les Maliens à avoir confiance en eux-mêmes. Je me présente devant vous avec un projet de société que je préfère nommer le pacte moral pour le changement. Ce pacte fera du Mali un pays émergent où il fera bon vivre», tel est le message fort du candidat du MMK.
Selon Modibo Koné, l’élection présidentielle 2018 devra être celle de la rupture, d’un Mali debout prêt à prendre son destin en main. «La priorité ira aux réformes administratives, politiques, au système de gestion des biens et de leur redistribution, à la sécurité, à la formation, à l’emploi et la création de richesses pour toutes les couches socio-professionnelles.
Mon combat avec la nation est basée sur l’honnêteté et la franchise», promet-il. «Nous avons le devoir de rendre à ce beau et grand pays toute sa gloire, son importance mais surtout nous avons le devoir de faire briller le Mali pour que tous ses enfants sortent de l’obscurité, de l’inertie dans laquelle ils vivent aujourd’hui. Le Mali doit définitivement se tourner vers l’avenir, poser des actes de développement concrets, pensés et réalisés par les populations pour les populations», ajoute-t-il.
Sidi Y WAGUE
BIOGRAPHIE
Modibo Koné est fils de Youssouf et de Mariam Minta. Il est né le 17 septembre 1958 à Markala. Après ses études secondaires, il fit son entrée à l’Ecole nationale d’ingénieurs (ENI) de Bamako où il obtint un diplôme d’ingénieur des sciences appliquées en juin 1983. Le candidat du Mouvement Mali Kanu (MMK) est également détenteur d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en hydraulique agricole de l’Ecole inter-Etats d’ingénieur et d’équipement rural de Ouagadougou (Burkina-Faso). Modibo Koné est détenteur d’un diplôme d’étude spécialisée (DESS) en gestion des entreprises (spécialité management des projets de développement) du CESAG de Dakar. L’ancien PDG de la CMDT est aussi titulaire d’un certificat en évaluation des ponts et chaussées obtenu Paris. A ces diplômes s’ajoutent des formations spécialisées en hydraulique, génie rural et en évaluation des projets d’infrastructures.
Le candidat du MMK fut aussi superviseur des grands projets de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) au Mali, Bénin, Burkina-Faso, Côte-d’Ivoire, Togo et Sénégal. Modibo Koné fut également chef de mission résidente de la BOAD au Sénégal et en Guinée-Bissau, directeur du développement, des infrastructctures et des opérations à la BOAD. Il est marié et père de 5 enfants.

Laisser une réponse