Élections en RDC : MARTIN FAYULU EST-IL LE VRAI VAINQUEUR ?

0
990
Selon notre enquête réalisée en collaboration avec le Financial Times et RFI, l’opposant Martin Fayulu serait donné vainqueur de la présidentielle. 

Il s’agit tout d’abord d’une compilation de résultats réalisée par la Conférence épiscopale du Congo (Cenco), présente sur tout le territoire grâce à ses 40 000 observateurs. 

L’autre document que nous avons pu consulter est une base de données qui aurait été téléchargée par un lanceur d’alerte depuis le serveur de la Commission nationale électorale indépendante. Un fichier comportant ni en-tête, ni logo ou signes caractéristiques de la commission. Ce document de 2064 pages et 49161 entrées, répertorie les résultats de la présidentielle congolaise par site de vote. Leurs numéros d’identification indiqués comme ceux des centres locaux de compilation des résultats correspondent à ceux attribués par la Commission électorale. Selon Gérard Gérold, expert électoral et ancien conseiller de la mision de l’ONU en RDC,  « aucun autre organe dans le pays n’est capabable de produire et de compiler de telles données, aussi précises et détaillées. »

Les résultats de cette base de données sont confirmés par des centaines de procès-verbaux collectés par des activistes ou des médias locaux à travers le pays. Notre collectif de journalistes et de chercheurs est parvenu à confirmer par un contrôle de cohérence les données de plusieurs centaines de bureaux de vote.  A chaque fois, les résultats par candidat, le nombre d’inscrits et de votants sont conformes ou très proches de ceux qui figurent dans la base de données.

Selon deux sources proches de la coalition d’opposition Lamuka soutenue par Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président, et Moïse Katumbi, l’ancien gouverneur du Katanga, « ces documents proviennent du serveur de la commission électorale ». Ils auraient, toujours selon eux, « été téléchargés dans les 24h à 48h après la fermeture officielle des bureaux de vote » par transmission « électronique » grâce aux machines à voter. Ces tablettes informatiques tactiles ont été au coeur de toutes les critiques lors de ces élections présidentielle, législatives et provinciales. 

AFP

Laisser une réponse