Élections législatives, En bref…

0
560

Diéma : Scrutin paisible

Affluence timide, faible représentation des partis politiques et absence de dispositifs de lavage des mains devant la plupart des bureaux de vote… tels sont les principaux constats faits lors du scrutin d’hier dans le Cercle de Diéma.
Le préfet Abou Diarra et sa délégation, qui ont visité les  centres de vote à l’école A et l’école B de Diéma, ont pu constater que les électeurs ne se bousculaient pas devant les bureaux de vote. Aussi, plusieurs délégués de partis étaient absents.
Le porte-parole de la Commission électorale locale (CEL), Abdoulaye Touré, a déploré l’insuffisance de représentation des délégués des partis politiques, ainsi que la timidité de l’affluence autour du scrutin.
Constat réconfortant : le scrutin s’est déroulé sans incident. Quant on sait que l’insécurité sévit dans le Cercle de Diéma, on ne peut que se réjouir de législatives sans grabuges. On rappelle qu’il y a moins de deux mois, des individus armés ont attaqué la Brigade de gendarmerie de la ville.

Ouka BA
Amap-Diéma

 

Niono : Des localités privées de vote

Dans le Cercle de Niono qui compte 540 bureaux de vote dont 30 non ouverts, les populations sont sorties pour accomplir leur devoir civique. La préfète par intérim, Mme Diassana Fatou Daou, accompagnée d’une forte délégation comprenant le maire de la Commune urbaine de Niono et des représentants des Forces de défense et de sécurité, s’est rendue dans certains centres de vote pour constater l’effectivité de l’ouverture des bureaux de vote et leur fonctionnement.
Partout où la délégation est passée, les bureaux étaient ouverts et le vote se déroulait normalement. On notait aussi la présence de kits d’hygiène devant les bureaux de vote. Mais dans les communes de Toridagako et Nampalari, quelques bureaux n’étaient pas ouverts, selon le témoignage des habitants, pour cause d’insécurité.

Mahamadou
SAMAKÉ
Amap-Niono

 

Banamba : Les opérations de vote ont débuté à l’heure

Les opérations de vote ont débuté à 8 heures à Banamba et dans toutes les communes du Cercle. Le préfet du Cercle, Sékou Touré, a accompli son devoir civique dans le bureau nº 17. Accompagné d’une délégation, il s’est rendu dans certains centres de vote où le dispositif sanitaire et sécuritaire était bien en place. Les présidents des bureaux de vote,  les accesseurs, les délégués des partis, de la CENI, de la Cour constitutionnelle et le matériel de vote… tout était en place pour le bon déroulement du scrutin.
Seul problème : l’affluence des électeurs était faible. Le chef de l’exécutif local a invité les uns et les autres  à sortir pour voter et à respecter les consignes données par les plus autorités face au Covid-19.

Abdoulaye TRAORÉ
Amap-Banamba

Dioïla : Bon déroulement du scrutin

Le préfet de Dioïla, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu dans tous les centres de vote de la ville, pour s’assurer du bon démarrage des élections législatives du 29 mars 2020. Les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures dans les 678 lieux indiqués et sans incident. Les quelques assesseurs absents lors de l’appel avant 8 heures ont été, immédiatement, remplacés conformément aux dispositions prévues par la loi. L’affluence était moyenne. Vers 11 heures, le taux dépassait, en certains endroits 30%. Partout où la délégation est passée, on pouvait constater l’existence des kits sanitaires. Signalons que 222.973 électeurs sont appelés à s’exprimer dans les 678 bureaux de vote du Banico.

Daniel FOMBA
Amap-Dioïla

 

Macina : Le dispositif sanitaire bien en place

Le scrutin a débuté dans tous les bureaux de vote de la ville de Macina, dès 8 heures. Mais à Komara, le début des opérations a été retardé à cause de la menace terroriste. Le préfet du Cercle, Karimou Coulibaly, a voté au bureau n°3. Accompagné d’une délégation comprenant le président de la Commission électorale locale, Seydou Keïta, du commandant de la Brigade territoriale de la gendarmerie, du chef de peloton de la Garde, du commandant de la base militaire des FAMa à Macina, a visité le Groupe scolaire «Moussa Sissoko» qui abritait 16 bureaux de vote. Le chef de l’exécutif local s’est rendu aussi à Kolongo, Boky-wéré, Kokry-Centre. Partout, l’affluence était moyenne et le vote se déroulait normalement. Dans tous les bureaux de vote, les agents électoraux étaient au complet.
Compte tenu de la pandémie du Covid-19, les kits de lavage des mains étaient disponibles. Et les gestes barrières étaient respectés. Le Cercle de Macina compte 110.799 électeurs, pour 360 bureaux de vote. Douze listes sont en lice, soient 24 candidats.
Amidou O. KONÉ
Amap-Macina

Laisser une réponse