En Brèves: Tombouctou : L’insécurité revient au galop

0
161

Depuis bientôt 4 mois, les assassinats ciblés, les vols de voitures, de motos, les séquestrations contre rançons avaient cessé dans la Région de Tombouctou. Mais depuis quelques jours, l’insécurité revient au galop. En effet, un notable de la fraction Oulad Ich a été kidnappé à Tiriste (40 km de Tombouctou). Un responsable technique de la Sotelma a été aussi braqué chez lui par des bandits armés. Par ailleurs, un gendarme a été attaqué au poste de contrôle de Goundam. Dans le Gourma, un camion contenant du carburant et un autre contenant des kits pour les populations démunies de la Commune de Bambara-Maoudé ont été détournés par des groupes armés.
En outre, un commerçant arabe a été enlevé avec sa voiture et le vol de troupeaux dans la région est devenu quotidien. Face à cette situation, les forces de défense et de sécurité sont en train de multiplier les patrouilles. Les autorités administratives et politiques, la société civile, les commerçants et entrepreneurs ont mis la main à la poche pour fournir le carburant et la nourriture aux patrouilleurs.

 

Barouéli: LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’UNTM EN CONTACT AVEC LA BASE

Barouéli a abrité le lundi 17 février 2020 une rencontre de la centrale syndicale de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), sous la direction de son secrétaire général, Yacouba Katilé. La rencontre avait pour but de recueillir les attentes et préoccupations des militants de cette localité.
Le secrétaire général de l’UNTM a saisi l’occasion pour rappeler les différents actes posés par la centrale dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des militants. Au nombre des avancées, il a parlé de l’augmentation du SMIG à 28.000 FCFA, de l’allocation familiale à 3.500 Fcfa pour les enfants normaux et 4.000 Fcfa pour les enfants vivant avec un handicap, de l’harmonisation des salaires pour corriger les injustices entre les travailleurs par l’adoption de la nouvelle grille, l’augmentation de l’âge de la retraite.
Par rapport à la crise scolaire, Yacouba Katilé dira que l’UNTM s’inscrit contre toute violation de texte et apporte son soutien aux syndicats de l’éducation.

 

Nioro du Sahel : OUVERTURE DE LA 34è ÉDITION DE LA ZIHARA DES TALL

C’est avec un dispositif sécuritaire fortement renforcé qu’a été ouverte la 34e édition de la Zihara des descendants d’EL Hadj Oumar Tall, le lundi 17 février à Nioro. Ils étaient plusieurs milliers de fidèles musulmans venus de toutes les localités du Mali et des pays voisins à y prendre part.
Pendant une semaine, les participants sous la houlette du Khalifa Amadou Hady Tall multiplieront des séances de lecture du saint Coran et prieront pour la paix au Mali, en Afrique et dans le monde. Ils vont ensuite effectuer des séances de prêches avec des thématiques porteuses.

 

Goundam :  »LE FOURNEAU BARATCHIAMA » POUR RÉDUIRE LA SOUFFRANCE DES MÉNAGÈRES

À travers ses recherches, Mohamed Ousmane Dagamaïssa dit Hando a réussi à mettre au point un fourneau à fonctions multiples. L’appareil comporte plusieurs compartiments de chauffage selon le besoin de l’utilisateur. Il peut être utilisé pour la grillade et pour toutes sortes de cuisson. Pour le faire fonctionner, on utilise du bois de chauffe ou du charbon de bois à faible quantité.
Pour le concepteur Dagamaïssa, l’utilisation de ce fourneau va contribuer à améliorer les conditions de travail des ménagères, à préserver leur santé contre la forte fumée du bois de chauffe et surtout à diminuer les effets de la déforestation.

 

Kéniéba : CINQ CENTRES DE SANTÉ COMMUNAUTAIRE BÉNÉFICIENT DES ÉQUIPEMENTS ET DES MÉDICAMENTS

Une ambulance médicalisée d’une valeur de 94 millions de Fcfa,  des matériels sanitaires et des médicaments ont fait l’objet d’une cérémonie de remise, le 12 février dernier, par le maire Moussa Camara à cinq Centres de santé communautaire de la Commune rurale de Kéniéba.
La politique sanitaire est inscrite parmi les priorités du Programme de développement économique social et culturel (PDSEC) de la Commune rurale de Kéniéba. C’est dans cette optique qu’a eu lieu cette cérémonie de remise d’équipements et de médicaments.  Le médecin chef du district sanitaire de Kéniéba,  le préfet du cercle,  le président de l’ASACO et le chef de village ont tous salué ce geste du conseil communal.

Laisser une réponse