Enseignement supérieur : SUP’MANAGEMENT LANCE SON NOUVEAU PROGRAMME D’INCUBATION

0
443
Le directeur général de Sup’management,
Mamadou Habib Diallo

L’Ecole supérieure de management de commerce et d’informatique (Sup’Management) s’emploie à accompagner ses étudiants. L’établissement de formation a lancé, mercredi dans ses propres installations à l’Hippodrome, son nouveau programme dénommé «Sup’Incub» avec le slogan : «l’entrepreneuriat en marche. Le siècle est en marche. Marchons avec». Le nouveau programme est un projet d’incubation qui consiste à apporter un ensemble de services essentiels permettant aux étudiants porteurs d’idées de lancer leurs projets de création d’entreprises en symbiose avec les études.
L’incubateur aide une sélection d’étudiants «entrepreneurs» en parallèle avec leur cursus. Il leur fait bénéficier un meilleur environnement pour faire aboutir leurs projets et les réussir. Pour postuler, le candidat dépose un descriptif de son idée ou projet auprès du comité de pilotage de Sup’Incub. Il est ensuite sélectionné sur la pertinence du projet, sa capacité de réalisation, sa possibilité de bancarisation, son impact sur l’environnement et l’économie du pays. La pré-incubation consistera à faire un montage du dossier complet grâce à 5 journées d’ateliers pédagogiques. Le projet sera soumis aussi aux experts pour le tester sur les plans business modèle, prévisions financières, aspects juridiques puisqu’il sera accompagné pour la réalisation du business plan par un spécialiste. L’étudiant est sélectionné par le comité de pilotage. Il aura droit à un conseil de 50 heures réalisées par des consultants et des enseignants et d’autres commodités techniques afin de réaliser son projet et le réussir. L’incubation durera le temps de la scolarité. La première cohorte comprendra au plus 10 porteurs de projets. «Douc’s Parc-Tech», le tourisme au Mali, «Mali Oil» sont des projets réalisés par des jeunes étudiants de Sup’Mangement qui ont été présentés au public.
La chargée d’incubation, Mme Roby Béatrice, a déclaré que l’entrepreneuriat est à la mode depuis quelques années et certains le considèrent comme le sésame contre le chômage. Pour elle, l’entrepreneuriat est un état d’esprit, une vision du monde du travail et du travail lui-même. L’entrepreneur est comme l’écrivain qui, tous les matins, est face à une page blanche qu’il doit obligatoirement remplir dans la journée. «L’entrepreneur est le stratège, le commercial et le financier et a beaucoup de vestes à porter par choix, conviction, envie et par passion», a-t-elle expliqué.
Le directeur général de Sup’management, Mamadou Habib Diallo, a précisé que Sup’Incub» est un outil traduit en action de la vision de l’école. Il forme des cadres polyvalents hautement qualifiés et dotés d’une mentalité d’entrepreneur et non d’une mentalité d’employé, a-t-il souligné.
Créé en 2001, Sup’Management forme dans des domaines divers, notamment le management, l’ingénierie, le tourisme, les énergies renouvelables, la diplomatie et la gouvernance. Il délivre le Diplôme d’études techniques (DUT), la Licence et le Master et fait partie du réseau de l’Université intercontinentale libre (RUICL), un réseau d’écoles de renommée internationale.

Sidi Y. WAGUÉ

Laisser une réponse