Événements tragiques survenus dans notre pays : LA CEDEAO ANNONCE UN APPUI DE 100 MILLIONS DE FCFA POUR LES VICTIMES

0
558
Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga en entretien avec la délégation de la commission de la CEDEAO

Les actions de soutien et de solidarité vraie en faveur de notre pays suite aux événements tragiques, ne faiblissent pas. En effet, la Commission de la CEDEAO a exprimé, hier, son soutien et sa solidarité à l’égard du Mali. Son président, l’Ivoirien Jean-Claude Kassi Brou, à la tête d’une délégation, a été reçu à cet effet par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga.
A sa sortie de cette audience, l’ancien ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines a réitéré l’engagement de la Commission de l’organisation régionale aux côtés du Mali. «La CEDEAO a toujours été aux côtés du Mali qui est un pays important dans la Communauté. Tout ce qui se passe au Mali est important pour nous. Nous condamnons avec la dernière énergie ces actes qui sont d’un autre âge », a assuré celui qui a pris fonction le 31 juillet 2018.
Pour Jean-Claude Kassi Brou, il était important que «nous venions pour, d’abord, condamner avec la plus grande fermeté toutes ces attaques et toutes ces violences, notamment la dernière en date à Ogossagou qui a choqué le monde entier. C’était aussi l’occasion de présenter nos condoléances au peuple malien, aux autorités et aux familles endeuillées par ces attaques d’une violence insoupçonnée», a confié le patron de la Commission de la CEDEAO. Jean-Claude Kassi Brou indiquera ensuite toute sa disponibilité à œuvrer aux côtés des autorités maliennes pour faire en sorte que de telles actions ne se reproduisent plus.
Outre le réconfort moral, la Commission envisage d’accorder un soutien matériel important aux sinistrés. « Nous avons proposé d’appuyer avec 100 millions de Fcfa les victimes des récentes violences », a-t-il ajouté, en insistant sur le caractère symbolique de ce geste. Aussi la Commission de l’organisation régionale prévoit-elle, selon son président, «d’examiner comment aider les personnes affectées au cours de la période de soudure, accompagner le processus de conciliation et de dialogue entre les populations pour l’entente, la cordialité et vivre ensemble ».
Jean-Claude Kassi Brou a salué les mesures prises par les autorités suite aux événements et les a encouragées à continuer «leurs efforts inlassables pour ramener la sérénité, la paix et la quiétude aux Maliennes et aux Maliens».

Cheick M. TRAORE

Lutte contre le terrorisme : LES HÉLICOPTÈRES FONT ÉVITER LE PIRE

Les villages de Tégrou, Ogossagou dans la commune de Bandiagara et Kobadiè dans celle de Diankabou ont été attaqués par des individus armés. C’était le mercredi dernier en fin d’après-midi. Le communiqué de l’Armée qui révèle ces événements, ajoute qu’une intervention rapide des hélicoptères a mis en déroute les assaillants, pendant que les forces terrestres intervenaient à Tégrou et à Kobadiè.
«Nous déplorons la mort d’un civil et des dégâts matériels à Tégrou», précise le communiqué qui annonce que les détachements de l’Armée et de la MUNUSMA contrôlent respectivement les villages d’Ogossagou et de Kobadiè. Les soldats maliens et onusiens continuent de patrouiller dans la zone pour mettre la main sur les assaillants et dissuader d’autres attaques.

]]>

Laisser une réponse