Examens de fin d’année : LE DEF OUVRIRA LA SÉRIE

0
230

Tout est fin prêt pour les examens de fin d’année scolaire. C’est la principale information qui ressort de la conférence de presse animée, hier, par le ministre de l’Education nationale, Dr Témoré Tioulenta, dans les locaux de son département. La rencontre avec la presse avait objectif de faire l’état de la mise en œuvre des stratégies et mesures d’accompagnement retenues pour sauver l’année scolaire, et évoqué les préparatifs des examens de fin d’année scolaire.

En effet, l’année académique 2018-2019 a été difficile du fait de la longue grève des enseignants. Cet état de fait a laissé planer le spectre d’une année blanche sur l’école malienne.

Mais, les efforts de négociation du gouvernement avec les syndicats d’enseignants ont permis de mettre un terme à la crise scolaire.
Dans ses propos liminaires, le ministre Tioulenta a tenu à présenter des élèves de l’ECICA, de la Cathédrale et du Lycée Notre-Dame du Niger. Une participation qu’il a souhaitée pour reconnaître leur mérite et disponibilité, mais surtout les accompagner dans leur réussite scolaire. Selon le conférencier, il semble important aujourd’hui d’échanger avec la presse nationale sur les deux points essentiels susmentionnés.

Le Dr Tioulenta a aussi rendu compte des missions qui ont été effectuées sur toute l’étendue du territoire pour la bonne tenue des examens. Et d’évoquer les stratégies mises en place à savoir : prolonger l’année scolaire d’un mois avec des cours de soutien, qui ont permis de rattraper le temps perdu. Il a également mentionné l’augmentation du volume horaire, et là où c’était nécessaire les enseignants ont pris les journées de jeudi et samedi pour donner des cours.

«Nous sommes, aujourd’hui, heureux d’annoncer à l’opinion nationale que les programmes scolaires sont terminés pratiquement partout et en particulier dans les classes d’examen. Des évaluations ont été effectuées aussi», a-t-il précisé avant d’ajouter que les élèves sont fins prêts pour les différents examens.

Le Diplôme d’études fondamentales (DEF) débute lundi prochain et ouvrira le bal des examens de fin d’année. Le ministre Tioulenta a exprimé sa satisfaction avant de donner des assurances sur le bon déroulement des préparatifs. «Tous les matériels requis pour l’examen sont sur place. Nous l’avons constaté sur le terrain dans plusieurs régions la semaine dernière» a-t-il assuré.

 

Concernant la question de sécurité, le ministre Tioulenta s’est dit confiant, ajoutant que l’Etat s’est donné les moyens d’assurer le déplacement des élèves déplacés pour leur permettre d’effectuer les examens partout où ils se trouvent. Il a tenu à féliciter les acteurs et partenaires de l’école pour leur participation à ce résultat de finalisation des programmes avant de les solliciter à s’engager davantage à la réalisation d’examens transparents, sans interférence.

Il est utile de préciser que pour cette année, le nombre des candidats au DEF s’élève à 235.410 repartis entre 1.863 centres d’examen et 9.379 salles.

Tamba CAMARA

Laisser une réponse