Examens de fin d’année scolaire 2018-2019: LE BT SANTÉ OUVRE LE BAL

0
328

Le top départ de l’examen pour l’obtention du brevet de technicien santé (BT santé), qui inaugure la série des examens de fin d’année scolaire 2018-2019, a été donné, hier, au centre d’examen du lycée « Mamadou Kardjiké Laïco Diakité (LMKDL)» par le ministre de l’Education nationale, Dr Témoré Tioulenta.
Ils sont 4.580 candidats à postuler pour le brevet de technicien santé, répartis entre 8 centres à travers le pays. Le centre d’examen du lycée « Mamadou Kardjiké Laïco Diakité» compte 1.616 candidats (majoritairement composés de femmes), repartis entre 33 salles.
Ils composeront dans une trentaine de matières et dans trois spécialités, notamment santé maternelle et infantile (SMI), santé publique (SP) et technicien de laboratoire et de pharmacie (TLP).
Aux environs de 8 heures, le ministre de l’Education nationale a ouvert dans la salle 19 la première enveloppe contenant le sujet de l’épreuve de pathologie médicale. Après le coup d’envoi de l’épreuve, Dr Témoré Tioulenta, accompagné du directeur du Centre national des examens et concours de l’éducation (CNECE), Pr Mohamed Sidda Maïga, et d’autres responsables scolaires, a sillonné quelques salles de classes pour constater le bon déroulement des examens du brevet de technicien santé. Le ministre a prodigué des conseils aux candidats.  Pendant plus d’une heure de temps, le président du centre d’examen du LMKDL et ses collaborateurs se sont attachés à aplanir toutes les difficultés d’organisation. Certains candidats qui n’étaient pas munis de leurs pièces d’identité ont eu des difficultés à accéder à la salle d’examen. Un agent du Centre d’animation pédagogique (CAP) de Lafiabougou a été éconduit manu militari par les agents de sécurité pour des insultes proférées à l’encontre du président du centre d’examen du LMKDL. Celui-ci a ordonné à ses 14 vice-présidents de s’installer chacun devant une salle de classe pour dissuader les candidats et individus mal intentionnés.  L’examen prendra fin vendredi prochain.
                                                                                          

Sidi Y. WAGUé

Laisser une réponse