Examens de fin d’année scolaire : Top départ avec le brevet de techniciens de santé

0
567

Les examens de fin d’année scolaire 2019-2020 pour le Brevet de techniciens de santé (BT santé) ont démarré, lundi dernier. De nombreux slogans affichés sur des calicots rappelaient aux candidats les risques encourus en cas de fraude ou de tricherie. Ces avertissements valaient aussi pour les enseignants qui surveillent les épreuves.

Cette année, 7.495 candidats, majoritairement des femmes, se sont présentés à l’examen de fin de cycle des techniciens de santé. Ils ont été répartis dans 9 centres d’examen à travers le pays. Les candidats ont été évalués dans les disciplines comme santé maternelle et infantile, santé publique, techniciens de laboratoire et de pharmacie. Le secrétaire général du ministère de l’éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kinane Ag Gadéda, a donné le coup d’envoi des examens au centre d’examen du lycée privé : le «Progrès ». Il était environ 8 heures lorsqu’il a ouvert la première enveloppe contenant deux sujets de l’épreuve de pathologie médicale. Les candidats étaient obligés de traiter les deux sujets.

Au centre du « Progrès », un calme plat régnait. Aucune absence ni du côté des surveillants ni du côté des candidats n’a été signalée. Au passage de notre équipe de reportage, la candidate Oumou Dicko qui n’aurait pas vu son nom sur la liste, exprimait avec des larmes son désarroi de se retrouver dans une telle situation. La même atmosphère studieuse prévalait au niveau du centre d’examen Mamadou Kardjiké Laïco Diakité (LMKDL) de Lafiabougou. Kinane Ag Gadéda a déclaré que le Brevet de techniciens de santé a enclenché le processus des examens de fin d’année scolaire. Selon lui, enseignants, élèves et parents doivent se préparer à affronter ces étapes importantes de l’avenir de leurs enfants. Hormis la Covid-19, a soutenu Kinane Ag Gadéda, les écoles de santé n’ont pas connu de perturbations majeures dans l’exécution de leurs programmes.

Sidi Y. WAGUÉ

Laisser une réponse