Face au Covid-19 : IBK annonce des mesures d’atténuation à hauteur de la pandémie

0
461

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, s’adressant vendredi soir à la nation au sujet de la maladie à coronavirus, annonce près de 500 milliards de FCFA aux agents économiques : ménages, entreprises, etc. Les efforts consentis correspondent, selon lui à la moitié du budget national.
A ce titre, un fonds spécial de 100 milliards de Fcca sera alloué aux familles les plus vulnérables, à l’échelle des 703 communes du Mali, a promis le premier des Maliens.
Pour soutenir les ménages fortement impactés par les mesures prises par le gouvernement, il sera entamée des opérations de distributions gratuites de vivres sur toute l’étendue du territoire, a assuré le chef de l’État. 56.000 tonnes de céréales et de 16.000 tonnes d’aliments bétails, seront mobilisées pour ce faire, a précisé le président Keïta.
L’ensemble de la dette intérieure due au 31 décembre 2019 sera apuré, autant que sera diligenté le paiement des mandats au titre de l’exercice 2020 à hauteur de 100 milliards de Fcfa, a annoncé IBK, précisant que le fonds de garantis du secteur privé sera doté de 20 milliards de Fcfa, destinés à garantir les besoins de financement des PME/PMI, des Systèmes Financiers Décentralisés, des industries et de certaines grandes entreprises affectées par la pandémie.
Les entreprises textiles et les artisans locaux qui vont être mobilisés pour la confection de milliers de masques lavables auront besoin de crédits pour l’achat de matière premières et autres.
Au dire du président Keïta, le gouvernement mettra tout en oeuvre pour que les Maliens bénéficient bénéficient de toutes les facilités accordées aux agents économiques par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest (BCEAO).
De même, il a annoncé la gratuité de la fourniture d’eau et d’électricité pendant deux mois au profit des couches vulnérables, et exonération de la Taxe sur la valeur ajoutée des factures d’électricité et d’eau, de tous les consommateurs, pour les mois d’avril, mai et juin 2020.
Des remises d’impôts, au cas par cas et secteur par secteur, aux entreprises privées impactées par les mesures de prévention du COVID 19, en l’occurrence les secteurs les plus sinistrés tels que les industries touristiques (Hôtellerie, Voyages et Restauration), culturels et les Transports, afin de protéger les emplois.

Source Essor

Laisser une réponse