Fait divers : Le truand

0
503

Gérant d’une station service en Guinée, il vole l’argent de son patron dans l’intention de se rendre en Côte d’Ivoire. Malheureusement pour lui, son voyage a tourné court au Mali

Les policiers du commissariat du 7è arrondissement viennent de mettre la main sur un truand en cavale. Depuis Siguiri en Guinée, celui qui a été identifié comme un certain S.C s’est enfui avec l’argent de son patron. Mais malheureusement pour lui, sa fuite n’aura servi à rien car une fois arrivé sur le sol malien, à la suite d’une collaboration policière, il a été coincé et interpellé par les hommes du commissaire principal Alfousseny Ag Souleymane en charge du commissariat de police cité plus haut. Ecroué, il attend de comparaître devant des juges pour « abus de confiance ».
Selon nos sources, tout a commencé le jeudi 19 mars dernier. Ce jour-là, un certain MD s’est présenté au commissariat du 7è arrondissement du District de Bamako. Après une brève explication aux limiers, l’homme a déposé une plainte contre le nommé S.C. Selon lui, quelques jours auparavant, ce dernier avait osé s’enfuir avec l’argent de la station-service dont il était le gérant à Siguiri en République de Guinée. Le plaignant a estimé la somme volée à 400 millions de francs Guinéens, (environ 3,8 millions de Fcfa). Poursuivant ses explications aux limiers, MD a ajouté que le suspect a fui de Siguiri avec l’intention de regagner la ville d’Abidjan en Côte d’Ivoire via le Mali. Décidé à mettre la main sur le voleur, le plaignant est allé jusqu’à donner des détails qui ont été d’un apport utile pour les policiers dans leur enquête. Selon lui, le suspect a de façon intentionnelle, et surtout pour brouiller les pistes, changé de compagnie de transport en commun. Dans la même logique, la victime a donné des détails sur la première compagnie de transport avec laquelle le suspect a voyagé.

Ces quelques renseignements étaient suffisants pour le commissaire Alfousseyni Ag Souleymane. Dans les minutes qui ont suivi, celui-ci a contacté son collègue en charge de la localité de Kadiolo, le commissaire principal Yaranga Diarra. A ce dernier, il a fourni l’essentiel des renseignements dont il disposait sur S.C avec une de ses photos à l’appui. Discrètement, traqué de part et d’autre, le suspect a été coincé au poste de police de Zégoua, à la frontière Mali-Côte d’Ivoire, par une équipe de l’unité de recherche dirigée par le commandant de police Moussa Macalou. C’est comme cela que le gérant fugitif a été ramené à Bamako, au 7è arrondissement pour la suite.
Fouillé sur place, le trentenaire SC a été trouvé en possession d’une somme estimée à 430.000 Fcfa. Ajoutés à d’autres indices concordants, les preuves semblaient suffisantes. C’est pourquoi il n’a même pas cherché à se disculper. Il a avoué, tout en expliquant qu’il a utilisé une partie de la somme détournée à des fins personnels. Quelques instants plus tard, les policiers ont mis la dernière main à son dossier avant de l’envoyer au parquet du tribunal de Grande Instance de la Commune VI.

Yaya DIAKITÉ

Laisser une réponse