Faits divers : La rancunière

0
760

L’aide ménagère n’a pu supporter que sa patronne la suspecte de vol d’argent. Elle lui a fait payer par la manière la plus cruelle avant de disparaître.

« Les questions d’argent sont désagréables », dit-on. Ce n’est pas la jeune dame KT qui dira le contraire. Cette aide ménagère est suspectée d’avoir assassinée sa patronne pour, dit-on, une histoire de vol d’argent. Même si elle n’a pas encore été retrouvée pour répondre de son acte devant des juges afin d’établir toute sa culpabilité ou non, dans cette histoire cette employée de maison semble être la suspecte numéro un. La cause. Depuis le jour de l’assassinat de H, sa patronne, une enseignante de 64 ans, KT demeure dans la nature alors qu’elle était quasiment seule avec son employeuse. Cette histoire vient de se passer la semaine dernière à Yirimadio-ATTbougou 700 Logements.

Selon nos sources, tout a commencé dans la nuit du Destin (Layla Toul Kadr) au cours de laquelle la patronne dit avoir été victime du vol dans sa chambre à coucher, d’une somme d’argent estimée à 150.000 francs CFA. Une fois ce malheureux constat fait, l’enseignante retraitée aurait remué ciel et terre là où elle dit avoir déposé la somme. Plusieurs minutes de recherche semblent avoir été vaines. C’est comme cela que la patronne s’est présentée au commissariat de police du 13è arrondissement pour déposer une plainte contre KT, son aide ménagère qu’elle suspecte de vol sans équivoque. Logiquement, les limiers ont mené leurs enquêtes avant d’interpeller l’aide ménagère suspecte. Conduite au commissariat de police, cette dernière a été interrogée et mise en garde à vue pour quelques heures. Ensuite elle a été relâchée.

Les faits auraient pu s’arrêter là. Mais il se trouve que KT est une personne du genre foncièrement rancunière. Elle n’avait pas encore digéré le fait qu’elle soit mise en garde à vue sur la base d’une simple suspicion de la part de sa patronne. Mais quant à cette dernière, elle semblait avoir déjà passé l’éponge sur l’affaire. Visiblement, tout semblait normal entre les deux à la maison alors que la jeune fille était toujours rongée par la rancune. Pour elle il fallait faire payer à sa patronne de ce qu’elle lui a fait subir comme humiliation en la faisant garder à vue dans un commissariat de police. Dans la foulée, KT a mûri son plan machiavélique qu’elle ne tardera pas à mettre à exécution.

Elle a attendu d’abord que le fils de sa patronne parte au travail pour être seule avec sa future victime à la maison. Selon nos sources, il semble que KT s’en est prise d’abord au petit fils de sa patronne alors que celui-ci se trouvait avec elle dans la cour pendant que sa patronne se trouvait sous la douche. Pour appâter cette dernière, elle aurait agressé l’enfant qui commença à crier de toutes ses forces. Naturellement les cris du petit fils attirèrent la grand-mère qui se trouvait dans les toilettes. Ne pouvant pas supporter les cris stridents de son petit fils, la grand-mère se pressa d’ouvrir la porte des toilettes pour comprendre ce qu’il se passait entre la bonne et le bambin. Il a juste fallu cela pour que la meurtrière la rejoigne sous la douche. Elle ne lui donnera pas le temps de comprendre le reste.

Elle s’était munie d’une daba qui traînait quelque part dans la cour. Et tout s’enchaîna rapidement. C’est comme cela que KT roua sa patronne de coups de daba sur la tête. Cette dernière ne résistera pas face à la violence des coups reçus dans un temps record. Elle s’affala de tout son poids sur le sol avant de perde connaissance dans une mare de sang. La scène était effroyable, s’il faut croire nos sources, selon lesquelles le bambin a également été sérieusement atteint. Dans la foulée, la bonne a pris la fuite après avoir fait main basse sur de nombreux objets de valeur de sa victime.

Quelques instants plus tard, la découverte macabre sera faite dans les toilettes avant que les policiers ne soient saisis pour les informer de la triste nouvelle. Entre- temps, la pauvre dame a été transportée à l’hôpital. Elle n’aura pas le temps de recevoir les soins d’urgence. Elle a rendu l’âme quelques instants après son évacuation. Les policiers du 13è arrondissement ont ouvert les enquêtes et recherchent activement la suspecte.

Tamba CAMARA

Laisser une réponse