Mali : Plus de 120 kg de cannabis saisis à Niamana

0
102

Le véhicule suspect était filé depuis le départ sur la RN6. Intercepté, au poste de police de Niamana les occupants ont pris la fuite abandonnant la cargaison

Les agents du commissariat de police de Kalabancoro-Koulouba viennent de réaliser un joli coup de filet avec la saisie d’une importante quantité de produits stupéfiants à bord d’un véhicule. Cette importante saisie a eu lieu dans la nuit du 9 juillet dernier, dans les confins de Niamana (sur la RN 6) à la périphérie de Bamako. Le pot aux roses a été découvert lors d’un contrôle de routine de la circulation des éléments du poste de police du secteur cité plus haut.

Pour en arriver à cet exploit, le renseignement a beaucoup joué dans l’identification du véhicule qui a été par la suite intercepté en pleine circulation. Dans la foulée, les occupants du véhicule suspect se sont évaporés dans la nature.

Intercepté par les limiers, le poste de police a reçu une information de leur contact. Celui-ci a brièvement signalé le passage d’un véhicule suspect contenant une importante quantité de produits stupéfiants.

Aussitôt cette information reçue, le commissaire divisionnaire Amara en charge du commissariat de police de Kalabancoro- Koulouba (dont relève le poste de Niamana) a instruit ses hommes du poste d’immobiliser le véhicule dès qu’il arrivera à leur niveau sur la RN 6 le, temps d’y voir clair.

Dès que les agents postés au niveau du poste de police de Niamana sur la RN6 (route nationale N°6) ont reçu le tuyau sur le passage dudit véhicule, ils ont doublé de vigilance sur la voie. C’est comme cela que le camion immatriculé AX 1253 s’est pointé.

Et les policiers de s’approcher pour un contrôle de routine. Les occupants qui semblaient sentir un coup fourré n’ont pas attendu. Ils ont pris la fuite laissant le camion et sa cargaison sur place. Aux termes de la fouille, les agents ont constaté que le véhicule était chargé d’herbes de cannabis.

A la pesée, la quantité a été estimée à 122 kg (561 briques d’herbes) soit une valeur marchande estimée à plus de 22 millions de Fcfa. Les trafiquants avaient dissimulé la marchandise dans le véhicule par des techniques qui prouvent que c’est un travail de vrais professionnels. Durant leur fouille, les policiers sont tombés sur deux autres plaques d’immatriculation : AM 7857 MD et BA 8054 MD.

Le camion suspect et son contenu ont été mis à la disposition du parquet de la Commune V du District de Bamako, aux fins de droit. Entre-temps, les policiers rassurent que les enquêtes se poursuivent pour mettre la main sur tous ceux qui sont impliqués, de près ou de loin, dans cette affaire.

Tamba CAMARA

Laisser une réponse