Fête de Noël : L’ÉGLISE ÉVANGÉLIQUE PROTESTANTE DE BAMAKO-COURA PLACE L’ÉVÉNEMENT SOUS LE SIGNE DE LA PAIX

0
452

C’est dans un esprit de communion et de la paix que la communauté chrétienne du Mali a célébrée Noël le 25 décembre. A cette occasion, l’église évangélique de Bamako-Coura a organisé une cérémonie à laquelle ont pris part le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Omar Hass Diallo, le délégué général des groupements d’églises et missions protestantes évangéliques dans notre pays, Dr Nouh Ag Infa Yattara et le pasteur Pierre Dacko. En effet, la fête de Noël est la commémoration de la visite du Seigneur à sa créature rebelle et éloignée de lui. L’église évangélique de Bamako-Coura, en fêtant cette année Noël, s’est inspirée de Luc 2 :14 pour retenir comme thème : «la paix au Mali». Il délivre un message fort que l’église entend adresser à nos compatriotes, en ces temps où la paix semble nous fuir. Ainsi, Noël est aussi pour le Seigneur, une opportunité d’adresser un message particulier à tous les hommes.
Le révérant Pierre Dacko a souligné la nécessité pour les hommes de garder la foi au Tout-Puissant. «Dieu en créant l’homme à son image, lui a donné sa gloire. Son pouvoir, sa domination pour qu’il gère la terre, le ciel et la mer pour lui. Mais l’homme n’a pas su garder ce pouvoir. Il a laissé Satan le lui voler et ainsi la gloire de Dieu a été bafouée. Dans cette entreprise, tous les hommes ont échoué et sont privés de la gloire de Dieu. Maintenant Satan trompe les hommes en leur proposant la gloire, les royaumes et la richesse et beaucoup de personnes malheureusement les ont acceptés. Seul Jésus-Christ a refusé la gloire, les royaumes et la richesse de Satan. Il a, en toutes circonstances, redonné la gloire à Dieu au détriment de son égo», a-t-il rappelé.
Selon le révérant, si l’homme redonne la gloire à Dieu en acceptant de le mettre au premier plan dans sa vie, il peut jouir de la vraie paix. Cette paix est d’abord celle du cœur qui atteint après la famille et ensuite la nation. Il est illusoire de croire qu’on peut instaurer la paix, si elle n’existe préalablement entre l’homme et Dieu, a évoqué l’homme d’église. En cette fête de Noël, il a lancé un appel retentissant à toutes les composantes de la nation afin que tous oublient leur égo et privilégient la gloire de Dieu.
Pour le délégué général il a fait des prières. «Nous implorons le Seigneur pour l’année qui est devant nous. Qu’il donne à nos dirigeants tout ce dont ils auront besoin pour mettre en œuvre les mesures requises pour sortir notre pays des nombreux problèmes auxquels, il est confrontés», a relevé Nouh Ag Infa Yattara. Il a aussi prié pour que nos forces de défense et de sécurité aient les moyens nécessaires de neutraliser les malfaiteurs qui ne veulent pas la paix sous quelque forme que ce soit.
Le ministre des Affaires religieuses et du Culte a remercié l’église pour le choix du thème. Selon lui, c’est un thème qui interpelle les jeunes à qui notre pays de demain appartient et qui, aujourd’hui, s’entretuent. Alors quel avenir, s’interroge-t-il ? Thierno Amadou Omar Hass Diallo a aussi souhaité bonne fête à l’ensemble des chrétiens du Mali.
Siné S. TRAORÉ

Laisser une réponse