Fête de Pâques : Le vatican décrète la sobriété

0
124

Les fidèles chrétiens en général et ceux du Mali en particulier ont entamé la semaine sainte et passeront la fête de Pâques en confinement à cause du coronavirus. Pour limiter les contaminations, le Vatican, à travers la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, a publié la semaine dernière un nouveau décret concernant les célébrations pascales à venir, compte tenu de l’évolution de la pandémie du coronavirus dans le monde. Ce décret est signé par son préfet, le cardinal Robert Sarah.
Le décret indique qu’avec l’interdiction de rassemblements dans les pays à cause du Covid-19, les évêques et les prêtres doivent célébrer les rites de la semaine sainte sans la participation de la population et dans un lieu approprié, en évitant la concélébration et en omettant l’échange de la paix.
Le texte précise aussi que les fidèles doivent être informés de l’heure du début des célébrations afin qu’ils puissent se joindre à la prière chez eux. Les moyens de communications télématiques (ensemble des techniques qui combinent les moyens de l’informatique avec ceux des télécommunications) en direct, non enregistrés, seront utiles. En tout état de cause, il reste important de consacrer un temps suffisant à la prière, en valorisant avant tout la liturgie de l’Horarum.
Les conférences épiscopales et les diocèses individuels ne devraient pas manquer d’offrir leur concours pour aider la famille et la prière personnelle. Concernant le Jeudi saint, le lavage des pieds, déjà facultatif, est omis. À la fin de la messe de la Cène, la procession doit également être omise et le Saint-Sacrement doit être conservé dans le Tabernacle. Ce jour-là, les prêtres ont exceptionnellement la faculté de célébrer la messe dans un lieu approprié sans la participation du peuple. Le vendredi Saint, les évêques veilleront à préparer une intention spéciale pour ceux qui sont dans une situation de désarroi, les malades, les morts. L’acte d’adoration de la croix par le baiser doit être limité au seul célébrant.
La veillée pascale est célébrée exclusivement dans les cathédrales et les églises paroissiales. Pour la liturgie baptismale, seul le renouvellement des promesses baptismales doit être tenu. Conformément à ce décret, les diocèses du Mali sont en train d’organiser la manière dont se déroulera la Pâques. Cela dans le respect des mesures de prévention pour éviter de nouvelles contaminations. Dans la Paroisse de Kati, depuis la suspension des rassemblements dominicaux par la Conférence épiscopale, les messes et les autres activités sont retransmises en direct sur la radio «Reine de la paix». L’on se rappelle que la Conférence épiscopale du Mali avait, depuis le 20 mars dernier, suspendu jusqu’à nouvel ordre les célébrations publiques. Selon son président, Mgr Jonas Dembélé, il est important que chacun de nous participe à son niveau à la prévention contre le coronavirus.
Anne-Marie KEÏTA

Laisser une réponse