Feu colonel Ousmane Coulibaly : UN BRILLANT PARCOURS

0
211

Le président de la République, chef suprême des Armées, Ibrahim Boubacar Keïta, a présidé, samedi dernier au Centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro, la cérémonie de baptême de la 40è promotion de l’École militaire interarmes (Emia).

La promotion porte le nom de Feu Colonel Ousmane Coulibaly, décédé en décembre 2018 après une brillante carrière au sein de l’institution militaire

Après avoir fréquenté l’école régionale de San puis l’école militaire préparatoire de Kati (actuel Prytanée militaire de Kati), Feu Colonel Ousmane Coulibaly a été incorporé dans l’armée française comme engagé volontaire le 21 octobre 1956 pour une période de 5 ans.

Il gravit rapidement les échelons pour accéder au corps des officiers en 1961. Après des stages en France et à Moscou, il occupera plusieurs fonctions.

Il fut directeur des premiers pelotons d’élèves caporaux et d’élèves sergents du Mali à Ségou, commandant d’armes, commandant de compagnie et chef d’arrondissement de Tessalit, commandant d’armes, commandant de bataillon, commandant de cercle de Kidal, commandant d’armes, commandant de la Zone de défense n°3.

Il fut ensuite adjoint au chef d’état-major de l’armée de terre, adjoint au chef d’état-major des Armées, chef d’état-major de l’armée de terre et chef d’état-major général des Armées.
Le colonel Ousmane Coulibaly a fait valoir ses droits à la retraite le 31 décembre 1998. Il est décédé le 22 décembre 2018.

D. D.

Laisser une réponse