Financement des PME/PMI : LA BAD octroie une ligne de crédit de 19,7 milliards de FCFA à la BDM-SA

0
221

Les deux parties en train de signer les documents en présence du Premier ministre

Cette enveloppe permettra de soutenir les efforts de la première institution bancaire de notre pays en faveur de l’épanouissement du secteur privé, en particulier dans les domaines de l’agriculture, l’industrie, l’énergie et du social

Sous le regard du chef du gouvernement et ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé, le directeur général de la Banque de développement du Mali (BDM-SA), Bréhima Amadou Haïdara, et la responsable pays de la Banque africaine de développement au Mali (BAD), Mme Haly Louise Djoussou-Lorng, ont apposé leur signature au bas des documents consacrant l’octroi de cette ligne de crédit. C’était dans les locaux de la Primature, vendredi dernier.

Les retombées économiques et sociales de cette ligne de crédit sont multiples. La mise en œuvre des différents sous-projets listés dans le pipeline devrait permettre la création d’au moins 1000 emplois, la réalisation de 500 logements sociaux, l’aménagement de 1.000 hectares de terres agricoles, l’allègement des contraintes financières et l’accès aux ressources longues par des PME et des grandes entreprises financées. Grâce à des investissements productifs ciblés, cette enveloppe contribuera sans doute à renforcer la croissance économique de notre pays et à résorber le chômage des jeunes.

En effet, près de 85% des fonds déployés soit environ 17 milliards de Fcfa seront destinés en priorité au financement des besoins de capitaux à moyen et long termes des entreprises évoluant dans le secteur de l’agriculture et de l’agrobusiness. Et au moins 15% du montant de la ligne de crédit seront octroyés aux femmes entrepreneures.

Ce soutien de la BAD à la BDM-SA permettra à cette dernière de consolider ses acquis en matière de financement de l’économie. «Il permettra également à l’institution de poursuivre la mise en œuvre de son programme à moyen terme 2018-2020 au niveau de ses principaux axes», a expliqué Bréhima Amadou Haïdara. Et de détailler que ces axes portent, entre autres, sur le financement des grandes entreprises et de la campagne cotonnière, ainsi que le développement du financement des PME/PMI et des particuliers.

Partenariat stratégique – Cette convention scelle un partenariat stratégique entre la BDM-SA et la BAD. Ainsi, au-delà de cet apport appréciable en ressources de long terme, la BDM-SA pourra bénéficier de l’assistance technique de la BAD dans la mise en place d’un système de gestion environnemental et social répondant aux normes internationales en vigueur.

L’assurance a été donnée par la responsable pays de la BAD au Mali. Pour Mme Haly Louise Djoussou-Lorng, la BDM-SA constitue en effet un partenaire de choix pour la mise en œuvre de ses politiques de soutien et d’amélioration de l’accès au financement des PME dans le contexte d’un Etat en transition. De ce point de vue, a-t-elle rappelé, l’élément déterminant ayant facilité la coopération entre les deux banques est l’existence d’un réservoir de projets à financer fortement corréler aux cinq priorités stratégiques de la BAD. Lesquelles priorités sont : «Eclairer et électrifier l’Afrique», «Nourrir l’Afrique», «Intégrer l’Afrique», «Industrialiser l’Afrique» et «Améliorer la qualité de vie des Africains».

Par cette ligne de crédit, la BAD entend également soutenir la BDM-SA dans sa volonté de construire un groupe bancaire à l’échelle sous-régionale, processus déjà amorcé avec notamment l’ouverture de filiales en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et en Guinée-Bissau. Aussi, la signature de cet accord de prêt complète l’engagement de la BAD à accompagner notre gouvernement dans ses efforts d’améliorer l’environnement des affaires, la compétitivité de l’économie et le financement du secteur privé.

Cet appui de l’institution financière à notre pays a été fortement apprécié par le ministre de l’Economie et des Finances. Dr Boubou Cissé a exprimé les sentiments de gratitude et de reconnaissance du gouvernement et du peuple maliens à la BAD qui ne cesse de déployer des efforts pour faciliter l’accès des PME-PMI au financement bancaire. Il s’est particulièrement réjoui de la concrétisation de cette convention relative à un appui au financement bancaire des PME-PMI. Et, d’émettre le vœu que cet accord soit suivi par d’autres pour approfondir davantage les relations de coopération fructueuses qui existent entre la BAD et le Mali.

Le chef du gouvernement n’a pas manqué de féliciter la BDM-SA pour tous les efforts en faveur de l’épanouissement du secteur privé et sa contribution au dynamisme du secteur bancaire national et sous-régional. Et il a exhorté les banques à densifier les financements en faveur du secteur privé en vue d’une transformation qualitative de notre modèle de croissance économique.
Cette ligne de crédit est octroyée pour une maturité de 8 ans, dont 2 ans de différé.

Issa Dembélé
L’ESSOR

 

Laisser une réponse