Foire pastorale : Ségou abritera la 4è édition

0
190

Un des marchés à bétail de la cité des Balanzans

La Cité des Balanzans abritera du 5 au 9 août, la 4è édition de la foire pastorale des partenaires d’exécution et bénéficiaires du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS-Mali). La cérémonie d’ouverture de cet important événement couplée au lancement national de la vente promotionnelle de bétail est prévue pour le 6 août sous la présidence du ministre de l’Élevage et de la Pêche, Mme Kané Rokia Maguiraga, en présence du gouverneur de la région de Ségou.

La foire pastorale de Ségou portera sur l’exposition/vente du bétail sur pied, des produits et sous-produits de l’élevage. Les différentes thématiques qui seront présentées concernent l’importance de la vaccination contre la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB), la peste des petits ruminants (PPR) et le rôle de la commission foncière dans la gestion des ressources naturelles.

Intervenant dans les six pays du Sahel à savoir le Mali, le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad, le PRAPS est financé par les gouvernements des pays concernés et la Banque mondiale. Il se fixe comme objectif de développement « d’améliorer l’accès à des moyens et services de productions essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agro-pasteurs dans des zones transfrontalières et le long des axes de transhumance des six pays sahéliens et d’améliorer la capacité des gouvernements de ces pays à répondre à temps et de manière efficace en cas de crise pastorale ou d’urgence ». Le projet s’articule autour de 5 composantes. Il s’agit de l’amélioration de la santé animale, la gestion des ressources naturelles et des crises pastorales, l’accès au marché et l’appui institutionnel. Placé sous tutelle du ministre de l’Élevage et de la Pêche, le projet intervient dans 10 régions, à travers 39 cercles et 220 communes. La foire pastorale rentre dans le cadre des activités de la composante 3 du PRAPS-Mali à savoir la composante «facilitation de l’accès au marché». Elle se fixe comme but d’augmenter les revenus des pasteurs et agro-pasteurs à travers la promotion et la commercialisation du bétail et des produits pastoraux. Sont attendus, les pasteurs et agro-pasteurs de toutes les régions du Mali et ceux de certains pays voisins comme le Burkina Faso, la Mauritanie et la Côte d’Ivoire.

Correspondance
Mamadou Sy
AMAP-Ségou

Laisser une réponse