Fondation Ali Farka Touré : LES HÉRITIERS AUX COMMANDES

0
302
« Nous avons tout fait pour impliquer mes cousins, c’est-à-dire les enfants d’Ali, à 100 %. A eux maintenant de nous impliquer autant qu’ils le souhaitent », a confié Aly Guindo, coordinateur des activités de la Fondation Ali Farka Touré créée en 2003. C’était lors d’une conférence de presse tenue, le jeudi 7 mars dernier, à l’occasion du 13è anniversaire de la disparition d’Ali Farka Touré, le monstre sacré du blues. « Aujourd’hui, les enfants ont réellement grandi. Ils sont capables de la diriger », a défendu Aly Guindo.
Si pour lui, cette passation allait de soi, certains observateurs pensent qu’elle vise à mettre les héritiers du bluesman face à leurs responsabilités. « En 2008, Vieux Farka a été choisi comme président de la Fondation. Mais, visiblement, certains héritiers ne sont pas satisfaits de leur niveau d’implication dans la gestion de la Fondation », nous a aussi confié un proche de la famille qui a requis l’anonymat. Ce dernier a surtout indexé Vieux Farka Touré qui, dans son attitude et ses déclarations par rapport à la fondation, donne l’impression de « quelqu’un qui porte un chapeau dont l’ombre ne lui profite pas ».
Pour ce qui concerne les activités de cette année, la Fondation organise une coupe dans l’idée de perpétuer la mémoire de l’artiste, triple Grammy Award. Cette année, la finale est prévue le 5 mai prochain.
En plus de ces activités, la Fondation a organisé une cérémonie de lecture du Coran le vendredi 8 mars. Le samedi 4 mai prochain sera consacré à la seconde édition de la «Nuit des Ambassadeurs» en hommage à Ali Farka Touré. A cette occasion, des artistes et acteurs culturels de par le monde seront distingués.
Moussa Bolly

]]>

Laisser une réponse