Fonds climat Mali : La préservation de l’environnement au cœur des débats

0
361

Le Fonds climat Mali intervient dans 86 Communes

La 10è session ordinaire du comité de pilotage du Fonds climat Mali (FCM), s’est tenue, hier, dans les locaux du Conseil national du Patronat du Mali (CNPM) à l’ACI 2000 Hamdallaye. La réunion était présidée par le conseiller technique du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Dr Modibo Sacko, en présence du coordinateur du secrétariat technique du Fonds climat Mali, Abdoul Aziz Dicko. Les administrateurs ont examiné et adopté le procès verbal et l’état d’exécution des recommandations de la précédente session, le rapport annuel de 2019 et le compte des états financiers de la même année. Ils se sont également penchés sur le programme des différentes activités et le budget prévisionnel de 2020.

Cette session a examiné les activités du rapport de l’année passée, adopté le budget-programme de 2020 et d’amélioré l’outil de travail pour mieux faire face à l’intensification du changement climatique. La session devrait également trouver les voies et moyens d’organiser une réunion de la Troïka qui statuera sur certains aspects stratégiques du Fonds.

Dr Modibo Sacko a ensuite rappelé que le Fonds climat Mali demeure un outil essentiel pour mobiliser, accéder et combiner des sources de financement nationales et internationales (publiques et privées) afin d’aider notre pays à financer les actions prioritaires d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique. Ces objectifs, a soutenu Dr Sacko, sont définis dans la stratégie nationale «économie Verte et Résiliente au changement climatique» (EVRC 2011).

Le FCM est un maillon important dans la lutte contre les effets néfastes du changement climatique. Il est, de ce fait, en train de renforcer de manière significative sa position de leader dans le secteur du financement climatique avec des financements approuvés pour la réalisation de 12 nouveaux projets d’atténuation et l’adoption du budget prévisionnel d’un montant de 11 millions de dollars américains (environ 6 milliards de Fcfa).

Le dispositif organisationnel a été renforcé en 2019 par l’adoption d’un nouveau cadre de résultats, un plan d’investissement stratégique 2019-2023, une stratégie et un plan de communication sru 5 ans. Les travaux sont en cours pour reformer la structure de gouvernance du Fonds afin d’activer la procédure de financement des entités nationales et le passage de témoin à la gestion nationale sans perte de crédibilité fiduciaire. Le FCM intervient actuellement dans 86 communes du pays.

«Nous avons la responsabilité collective de sauver et de préserver notre environnement et notre planète commune, car pour nous tous, la préservation de l’environnement est un sujet crucial, pour notre santé, pour l’environnement dans lequel nous vivons, pour nos économies qui en dépendent, mais aussi et surtout pour les générations futures », a soutenu Dr Modibo Sacko.

Il a remercié le comité de pilotage du Fonds et le secrétariat technique pour la qualité des documents de gouvernance et de montages financiers qui ont permis de mobiliser des fonds, dont le montant s’élève au 31 mai 2020 à 33 millions de dollars US, soit 18,150 milliards de Fcfa. Il a remercié les bailleurs du FCM que sont, entre autres, les royaumes de Suède et la Norvège, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), dont les appuis multiformes accompagnent la mise en œuvre du Fonds climat Mali.

Yacouba TRAORÉ

Laisser une réponse