Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant : DES PROJETS FINANCÉS DANS TOUTES LES RÉGIONS

0
1439

Le Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme à l’épanouissement de l’enfant (FAFE) a organisé, hier à la Maison de la femme de la rive gauche, la 2ème réunion statutaire du comité de pilotage du FAFE, au titre de l’année 2018. La cérémonie d’ouverture était présidée par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Traoré, en présence de la directrice du FAFE, Mme Kanté Fatoumata Diancoumba et des membres du comité de pilotage. Cette réunion portait sur l’état de mise en œuvre des recommandations de la première réunion de l’année qui s’achève, la situation des activités réalisées en 2018 et les perspectives du FAFE.
A l’entame de ses propos, la ministre en charge de la Promotion de la Femme a indiqué que la réunion se tenait conformément à l’arrêté interministériel N°2526/MEF-MPFEF-SG du 30 juillet 2015 qui détermine les modalités de gestion de FAFE. Aussi, Dr Diakité Aïssata Traoré a rappelé que le comité de pilotage est l’organe de décision de contrôle et d’orientation du Fonds et a pour mission de valider les documents techniques relatifs aux conditions d’accès au fonds et dossiers de financement soumis à la cellule technique du FAFE. Il a aussi mission d’autoriser le financement des projets, de faire le suivi des ressources allouées et de veiller à éviter les multiples financements des bénéficiaires. «C’est fort de ces prérogatives statutaires que la première réunion du comité de pilotage au titre de l’année 2018 s’est tenue le 23 mars 2018 », a souligné Dr Diakité Aïssata Traoré, ajoutant que les conclusions de la première réunion ont apporté des innovations et des changements profonds dans la stratégie d’intervention du Fonds dans un souci d’efficacité et d’efficience.
La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a invité tous les membres du comité de pilotage à s’inscrire dans une démarche franche et objective afin d’apprécier les progrès accomplis et faire des critiques constructives et proposer de nouvelles pistes pour plus de performance du FAFE. Pour sa part, la directrice du FAFE dira que la réunion permet d’échanger sur les activités pendant l’année et sur les perspectives. Concernant les activités menées sur le budget d’Etat, elle a expliqué que sa structure a financé des projets dans toutes les régions. Elle a aussi réalisé des missions de sensibilisation dans les régions de Mopti, Ségou, Kayes et Sikasso.
«Dans le cadre de l’entrepreneuriat féminin, nous avons eu à former des femmes entrepreneurs dans la promotion des technologies de l’information et de la communication (TIC), en partenariat avec ONU Femmes», a ajouté Mme Kanté. En outre, elle a révélé que le FAFE a lancé un appel à propositions de projets. Il a reçu plus 500 projets sur la table et le dépouillement est fini. Il y a des projets qui ont été sélectionnés et certains sont en cours de transmission à la Banque nationale de développement agricole (BNDA). Parlant du budget du FAFE, Mme Kanté Fatoumata Diancoumba a confié que pour l’année 2018-2019, celui-ci est estimé à 500 millions de FCFA.
Mohamed Z. DIAWARA

Laisser une réponse