Formation professionnelle : FORUM DE CAPITALISATION DU PROGRAMME SWISSCONTACT

0
889

Le ministre Amadou Koitan et des responsables de Swisscontact


A l’occasion de ses 30 ans d’activités au Mali, Swiss-contact a initié un forum de capitalisation des acquis de son programme d’appui à la formation professionnelle (PAFP). L’évènement a eu lieu mardi, à l’Hôtel de l’Amitié. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre en charge de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta. Cette rencontre d’une journée a enregistré la présence du directeur de Swiss-contact-Mali, Franck Merceron, du CEO et du directeur exécutif Swiss-contact au Mali, de l’Ambassadeur du Royaume du Damnemark, Mariann CRESS et de plusieurs acteurs du secteur de la formation professionnelle.
Le programme de formation en question intervient dans les régions de Mopti, Sikasso, Ségou, Koulikoro, Gao, Kayes et Tombouctou. Les domaines d‘activités qu’il couvre sont, entres autres, l’agro- silvopastoral, l’artisanat, les travaux publics, etc.
La rencontre vise à partager, avec les différents partenaires, les acquis et les résultats du programme. L’objectif consiste aussi à mener une réflexion commune et inclusive sur les défis prioritaires à relever et les objectifs à atteindre, notamment en manière d’orientation, d’insertion, de formation professionnelle et d’emploi au Mali, à court et à long termes. En outre, il s’agit de réfléchir au rôle que pourrait jouer Swiss-contact au Mali dans les dix prochaines années, pour continuer à être innovant en matière de formation et d’insertion professionnelle, d’ingénierie de la formation et de promotion du secteur privé et de l’emploi.
Le programme contribue à la consolidation du système de formation par l’apprentissage pour une offre de formation adaptée aux besoins. Il offre également de nouvelles possibilités d’insertion sur le marché du travail aux jeunes, dans l’environnement urbain et périurbain des régions sélectionnées.
En termes de bilan, le programme qui s’étale sur une durée de 11 ans en 4 phases, a permis d’atteindre des résultats significatifs et probants. Selon son directeur, depuis près de 30 ans, Swiss-contact crée des opportunités au Mali dans le secteur de la formation et de l’insertion professionnelle ainsi que la promotion du secteur privé. L’exécution des 4 phases du PAFP enregistre ainsi des résultats remarquables en termes d’insertion économique et de création d’emplois. Les trois premières phases mises en œuvre entre 2006 et 2012 ont permis de former près de 15.000 personnes, notamment, dans les secteurs économiques porteurs avec un taux d’insertion professionnelle de 80%. Quant à la quatrième phase, elle a permis de former près de 48.000 personnes dont 56% de femmes, soit un taux d’insertion professionnelle de 80%. Le système de formation professionnelle technique ainsi mis en place au niveau régional s’est révélé être un instrument professionnel de lutte contre le chômage.
Le programme a été financé par la direction du développement et de la coopération (DDC) et par l’Ambassade du Royaume du Danemark.
Le ministre Amadou Koïta s’est réjoui des résultats atteints par le programme avant d’exhorter les services en charge de l’emploi de redoubler d’efforts et de mener des échanges féconds.
Babba B
COULIBALY

Laisser une réponse