Forum des universités : La transformation agricole au cœur du débat

0
1759

Le ministre Famanta visite des stands

«Mobiliser les dirigeants d’universités et le secteur privé pour faire progresser la réponse de l’Afrique à la transformation de l’agriculture et de l’enseignement supérieur», tel était le thème du Forum régional des universités pour le renforcement des capacités en agriculture (Ruforum) qui se tient, depuis hier dans un hôtel de la place.

La cérémonie était présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Mahamadou Famanta, en présence du président du conseil d’administration du Ruforum, Pr Georges Kanyama-Phiri, et de la maire de la Commune lll, Mme Djiré Mariame Diallo.

Les objectifs du Ruforum sont la délibération sur les progrès dans la réponse de l’Afrique aux disparités en matière d’enseignement supérieur et d’aider les étudiants défavorisés, la mobilisation du secteur privé pour jouer un rôle actif et investir dans l’éducation agricole et les efforts de transformation.

Le forum s’est aussi attaché à faire le bilan des priorités de l’enseignement supérieur et de l’agriculture, mais aussi des besoins de développement du pays. Il s’agit aussi de favoriser les liens entre le secteur de l’enseignement supérieur au Mali et le réseau d’universités membres du Ruforum.

Au menu de ce symposium, il y avait plusieurs panels, notamment la présentation sur l’état des lieux des sciences et technologies industrielles (STI) au Mali : résultats de l’étude menée par le Ruforum. Il est aussi prévu une discussion sur le thème : «Comment promouvoir l’enseignement supérieur et les STI au Mali pour une meilleure contribution à la transformation de l’agriculture».

Le secrétaire exécutif du Ruforum, Adipala Ekwanu, a expliqué que la vision de son organisation est de créer des universités dynamiques et transformatrices, capables de catalyser un développement agricole inclusif et durable pour nourrir, et créer la prospérité de l’Afrique.

Selon lui, le Ruforum a formé 2000 étudiants en master et 525 docteurs. Il a également indiqué que le partenariat entre son organisation et notre pays est fructueux. Le projet «Mobilité pour une meilleure formation des ingénieurs en Afrique», dont le sigle anglais est METEGA, demeure l’un des résultats de ce partenariat, a précisé le présentateur.

Le président du conseil d’administration du Ruforum a émis le vœu de voir un partenariat plus efficient et rentable entre son organisation et nos universités en vue de permettre un accès facile de la nouvelle génération de scientifiques à des domaines comme l’ingénierie, agriculture et la sécurité alimentaire.

Pour le Pr Georges Kanyama-Phiri, le Ruforum a permis de réaliser de nouvelles idées et innovations qui seront transférées à travers les universités membres de l’organisation. «Nous espérons qu’il y aura davantage de croissance au Mali pour qu’il ait de l’amélioration dans la production agricole et l’ingénierie», a souhaité l’universitaire anglophone.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a souligné que ce symposium arrive au moment opportun puisqu’il va  « nous permettre de mettre dans l’agenda, la problématique de l’émergence de notre continent ». Selon lui, cette rencontre est celle des concepteurs d’outils de développement.

Le Pr Mahamadou Famanta a affirmé que la mobilisation des universités en tant qu’acteurs clés du programme de développement national est essentielle pour générer des technologies et des innovations nécessaires au développement.

De cette mobilisation collective, découleront des identités remarquables en ce qui concerne la mise en œuvre d’une initiative panafricaine en matière de renforcement des capacités, la création des centres d’excellence et la formation du personnel de nos universités et collèges techniques d’apprentissage, a-t-il indiqué. En outre, le ministre Famanta a promis que notre pays s’emploiera à faire des indications stratégiques des priorités pour tous les États qui collaborent à l’aboutissement de notre œuvre commune.

Rappelons que le Ruforum est un réseau de 113 universités réparties entre 38 pays africains. L’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (IPR/IFRA) est devenu membre du Ruforum en octobre 2016.

Mohamed D. DIAWARA

Laisser une réponse