G 5 Sahel : Les conclusions du sommet de Nouakchott

0
461

Le sommet du G5 Sahel auquel le président Ibrahim Boubacar Keïta a pris part mardi à Nouakchott aux côtés de ses pairs mauritanien, burkinabé, nigérien, tchadien et français a fait le point de la mise en œuvre de la feuille de route convenue lors de la rencontre de Pau (France), tenue le 13 janvier 2020. La réunion a aussi évalué la situation au Sahel.

Le communiqué final publié à la fin des travaux indique que les chefs d’état, en examinant la mise en œuvre de la feuille de route du sommet de Pau en lien avec l’évolution de la situation dans l’espace du G5 Sahel, se sont félicités du lancement officiel de la «Coalition pour le Sahel» le 28 avril dernier. Ils ont appelé à la consolidation de cette Coalition, ainsi qu’à la détermination de son architecture et des outils de sa gouvernance, en étroite collaboration avec le secrétariat exécutif du G5 Sahel.

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les présidents ont salué l’engagement des effectifs supplémentaires de la Force Barkhane au cours du dernier semestre et l’opérationnalisation du Mécanisme de commandement conjoint facilitant la coordination entre la Force conjointe du G5 Sahel et la Force Barkhane. Ils se sont félicités de la reprise d’opérations soutenues dans la zone des trois frontières. Tout comme la neutralisation du chef d’AQMI, le 3 juin 2020, dans la localité de Tessalit par la Force Barkhane et ses alliés.
Ils ont, en outre, salué les perspectives de déploiement des premiers soldats de la Force Takuba à l’été 2020, d’une brigade de la GrandeBretagne en appui à la MINUSMA en 2020 et d’un contingent de 3.000 hommes de l’Union africaine.

Sur le volet relatif au renforcement des capacités militaires des états, les dirigeants du G5 Sahel et de la France ont salué l’engagement et le rôle déterminant de l’Union européenne en matière de conseil, de formation, d’équipement et d’infrastructures. Ces efforts sont valorisés et mis en cohérence dans le cadre du Partenariat pour la sécurité et la stabilité au Sahel (P3S).

Les chefs d’état du G5 Sahel ont appelé la communuaté internationale à libérer l’ensemble des fonds promis lors du précédent sommet

Par ailleurs, les chefs d’état ont pris note du redéploiement progressif des administrations et du retour de certains déplacés dans leurs localités d’origine à la faveur des opérations de sécurisation. Ils ont relevé que des efforts restent à faire, non seulement pour le retour effectif des populations, mais aussi pour la mise en œuvre des programmes de développement entravée ou retardée avec la survenue de la pandémie du coronavirus.  Concernant la mobilisation des ressources pour le développement de l’espace G5 Sahel, le président Keïta et ses homologues ont rappelé l’importance du Programme d’investissements prioritaires (PIP) pour les populations du Sahel et pour la lutte contre le terrorisme et invité la communauté internationale à libérer l’ensemble des fonds promis lors du sommet de Nouakchott du 6 décembre 2018.

Sur le Mali, les dirigeants du G5 Sahel et de la France ont également réitéré leur soutien à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger. Sur le volet sécuritaire, ils se sont félicités de la reprise du processus de Désarmement, Démobilisation Réintégration, (DDR) et du retour des premières unités des Forces armées maliennes reconstituées (FAMAR) au nord, qui reste cependant à finaliser à Kidal.

Ils ont également salué l’initiative de la CEDEAO d’envoi d’une mission ministérielle dans notre pays afin de trouver une issue pacifique à la crise sociopolitique. Ils condamnent toute violence et exhortent les parties au dialogue.
Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, les chefs d’état ont remercié tous les partenaires qui ont déjà manifesté leurs soutiens aux plans de riposte élaborés par les pays du G5 Sahel.

Les dirigeants du G5 Sahel ont saisi cette opportunité pour renouveler leur appel à l’annulation de la dette extérieure de leurs pays, tel que formulé dans la « Déclaration de Nouakchott sur la pandémie de Covid-19 » issue de la session extraordinaire de la Conférence des chefs d’état du G5 Sahel du 27 avril 2020.

Le prochain sommet se tiendra courant 2021 dans un pays du G5 Sahel. La Coalition pour le Sahel y sera associée.

Madiba KEÏTA

Laisser une réponse