Gala de boxe des Élites : SOUGOULÉ TROP FORT POUR DIAPRI SOUKOUNA

0
205

Le gala des Ėlites s’est déroulé, le samedi 27 juillet sur le terrain municipal de l’hippodrome. Organisé par la Fédération malienne de boxe (FEMA-BOXE), en partenariat avec Sport-Events, le gala a mis aux prises 12 pugilistes, repartis en 5 catégories.

Le combat-vedette, celui des pros, a opposé Diapi Soukouna, le natif de Nioro du Sahel (Star boxing club) et Mamadou Keïta «Sougoulé» (Massaley). Comme c’est souvent le cas, le ton de ce choc de titans a été donné par les supporters des deux camps qui ont commencé à chauffer les lieux, dès le début du gala, alors que les deux boxeurs n’avaient pas encore fait leur apparition.

De part et d’autre, les inconditionnels scandaient le nom de leur protégé et sans se préoccuper qui venait du camp adverse. La tension montera d’un cran, quand le maître de cérémonie, annonça l’arrivée des deux boxeurs.

C’est le challenger, Diapi Soukouna qui arriva le premier sous les applaudissements du public et quelques minutes, plus tard, Mamadou Keïta le retrouve sur le ring. Le moment tant attendu par les supporters était arrivé et chacun y allait de son pronostic. Dès le 1er round, les deux pugilistes affichent leurs ambitions, ils répondent du tac au tac, avant de se séparer dos à dos.

Au 2è round, Sougoulé se montre plus précis, il touche plusieurs fois son adversaire, mais ce dernier ne baisse pas la garde. Le 3è round sera à l’image du 2è, Mamadou Keïta accentue la pression sur Diapi Soukouna et se détache aux points. Le boxeur le plus populaire de la ligue du district de Bamako ne lâche plus prise.

Au 4è round, il pousse son adversaire dans ses derniers retranchements et ce qui devait arriver, arriva au 5è round, avec le jet d’éponge de l’entraîneur de Diapi Soukouna. Les supporters de Mamadou Keïta laissent éclater leur joie, le combat venait de se terminer, alors qu’il restait un round.

«Je suis très heureux, ce combat, je le tenais à cœur. J’ai travaillé dur pour arriver là où je suis. Je dédie ce trophée à mes fans, mes entraîneurs et mon président. Je continuerai à travailler pour reste le numéro 1 malien», a confié Mamadou Keïta après son sacre.

Pour la petite anecdote, le combat a été dirigé par un arbitre international, venu spécialement de la Gambie. Dans la catégorie des 69 kg, Ibrahima Soumaré (USFAS) a dominé Yacouba Diarra (Star boxing club) aux points, alors que Mamadou Samaké a été sacré face à Souleymane Ballo.

Chez les tout-petits, les trois combats ont été remportés par Oumar Sidibé (Star boxing club), Moussa Ben Traoré (Ring Belkhir Keïta) et Bourama Kangaba face, respectivement à Yacouba Traoré (Ring Belkhir Keïta), Modibo Coulibaly (CL) et Aboubacar Djiguiba (Stade malien).

Nafaraba Keïta, initiateur des combats professionnel s’est dit satisfait du niveau de la compétition. «Le niveau était très relevé, surtout le combat entre Diapri et Sougoulé. C’était du très haut niveau. Je suis vraiment surpris de ce que j’ai vu cet après-midi. Félicitations aux boxeurs et aux encadreurs», a déclaré l’initiateur du gala, Nafaraba Keïta, avant de lancer un cri du cœur aux autorités sportives.

«Je demande aux autorités de faire quelque chose pour la boxe qui a connu une longue traversée du désert, mais qui, force est de l’admettre, a amorcé son retour au devant de la scène et qui peut apporter des médailles au pays», a plaidé Nafaraba Keïta, en rappelant que les boxeurs maliens ont remporté 3 médailles, dont 1 médaille d’or au dernier Championnat ouest-africain qui s’est déroulé en Guinée.

Laisser une réponse