Gao et Tombouctou : Des équipements agricoles pour huit organisations paysannes

0
102

Le projet UE-ADEL se fixe comme objectif global de contribuer à la stabilisation des Régions de Gao et Tombouctou

Le mercredi dernier a eu lieu dans la cour de la Direction régionale de l’agriculture de Gao, la remise officielle des équipements agricoles et d’élevage à huit organisations paysannes de la Région de Gao du projet « Appui au développement économique local et à la prévention des conflits dans les Régions de Gao et Tombouctou-UE-ADEL».

Les équipements se composent de deux broyeurs-mélangeurs, d’une botteleuse semi-motorisée avec un moteur diesel, d’un broyeur-granulé équipé d’un moteur, d’une batteuse de riz, de quatre motopompes, deux moteurs diesel, six motopompes de 5 chevaux avec un aspirateur chacune et sept tuyaux de refoulement en plastique 80 mm de diamètre. Dans la Région de Gao, les communes bénéficiaires sont Boura, Bourem, Gabero et Sonni Aliber.

La réception des équipements a eu lieu en présence, du conseiller spécial auprès du gouverneur de région, Diabri Abdoulaye Maïga, du vice-président de l’Autorité intérimaire de Gao, Mohamed Zeid, du 3è adjoint au maire de la Commune urbaine de Gao, Mme Saïma Issa Maïga et du chef de bureau LuxDev-Gao, Abdoulaye Konota.

Le projet UE-ADEL a pour objectif global de contribuer à la stabilisation des Régions de Tombouctou et Gao et à la résilience des communautés et des collectivités territoriales. Il vise le développement local et l’amélioration de la gouvernance des collectivités territoriales dans les 42 communes d’intervention des Régions de Gao et Tombouctou.

Financé par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique, il est mis en œuvre par l’Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement (LuxDev).

Le 3è adjoint au maire de Gao, Mme Saïma Issa Maïga estime que le projet UE-ADEL permettra d’augmenter les revenus des bénéficiaires. Il a remercié les responsables de LuxDev et ses partenaires.

Le chef de bureau de LuxDev-Gao, Abdoulaye Konota, a rappelé que le projet s’inscrit dans le cadre de la continuité des projets de «Relance de l’économie locale et d’appui aux collectivités dans le nord du Mali, mis en œuvre entre janvier 2016 et novembre 2019 pour une durée de 36 mois avec un budget estimé à 8,5 milliards de Fcfa.

De son côté, le conseiller spécial auprès du gouverneur de la Région de Gao a remercié le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation pour son implication dans le projet et l’Union européenne pour son accompagnement à notre pays en vue d’une sortie de crise au nord Mali et vers un développement durable de ces régions. Il a aussi salué LuxDev pour la qualité de son partenariat.

Abdourhamane Touré
Amap-Gao

Laisser une réponse