Gao : L’ambassadeur du Canada inspecte les investissements de son pays

0
326

                                                                    La délégation visitant la tranchée
L’ambassadeur du Canada au Mali, Louis Verret, accompagné d’une forte délégation, a visité, mardi les check-points et les tranchées de Gao. Ces réalisations ont été financées à hauteur de 102 millions de Fcfa par le Canada à travers le fonds fiduciaire de la Minusma. Ces infrastructures permettront de renforcer la sécurité des populations civiles, des autorités et des forces de défense et de sécurité à Gao.
L’ambassadeur Louis Verret et sa délégation ont d’abord eu un entretien avec le gouverneur de la Région de Gao, le général de brigade Sidiki Samaké, sur la situation générale.
Ensuite, le chef de l’exécutif régional a guidé ses hôtes sur la tranchée et le check-point de Bagoundié II. Ici, l’ambassadeur du Canada au Mali a constaté que les travaux sont bien avancés. Mais l’entreprise doit résoudre un problème urgent, c’est que le chantier est menacé par le ruissellement des eaux de pluies.

Louis Verret a annoncé à ses hôtes que c’est sa dernière visite dans la Cité des Askia avant son départ définitif du Mali. Il était important pour lui de venir voir les chantiers de ces tranchées et points de contrôle qui sont destinés à améliorer les conditions de vie des «Maliens et Maliennes». La Région de Gao étant le poumon économique du septentrion malien, le diplomate canadien dira qu’il ne peut y avoir de développement durable sans sécurité.
En outre, Louis Verret a déclaré que le Canada est déterminé à consolider la paix et la stabilité au Mali et à aider les populations touchées par des conflits et des crises. «Mon pays est fier de supporter les efforts de la Minusma pour renforcer les capacités des forces de défense et de sécurité du Mali. Les défis auxquels sont confrontés le peuple et le gouvernement du Mali sont complexes. Aujourd’hui, la crise que traverse le Mali met en lumière l’interconnexion des problèmes, incluant les effets régionaux de l’insécurité et le besoin de protection des civils. Pour réduire la propagation de la violence et son impact sur les populations, il est nécessaire de mettre en place un meilleur système de contrôle des axes routiers », a-t-il indiqué, tout en réaffirmant que son pays continuera d’appuyer la Minusma et le Mali dans la protection des civils et pour retour de la paix.
Abdourhamane TOURÉ
AMAP-Gao

Laisser une réponse