Gao : LE RPM TIENT SA CONFÉRENCE RÉGIONALE

0
368

Le Rassemblement pour le Mali (RPM) a organisé sa conférence régionale à Gao du 22 au 24 février. A cette occasion, une délégation du bureau politique national, conduite par le président du parti, Dr Bocari Tréta, a séjourné dans la Cité des Askia. A son arrivée, la délégation a été accueillie par le nouveau président de la Fédération du parti à Gao, Malick Alhousseini. A la faveur d’un meeting, tenu sur la Place de l’indépendance sous la présidence du Dr Bocari Tréta, les dirigeants du parti ont eu des échanges avec les militants.
La conférence régionale avait pour objectif, a précisé Dr Bocari Tréta, de ramener la cohésion au sein du parti à travers un débat franc en vue de le mettre en ordre de bataille pour les futures échéances. Le parti doit prendre sa place dans la gestion du pouvoir, participer activement à l’aboutissement des grandes réformes politiques et institutionnelles et assurer une majorité politique confortable aux prochaines échéances électorales.
Les débats ont porté sur l’état des lieux du parti RPM dans les sections de la région de Gao, les réformes institutionnelles, les échéances électorales de l’année 2019 et le bureau de la fédération RPM de Gao. Le président de la Fédération de Gao s’est, lors de la conférence, étendu sur les difficultés que le parti doit surmonter. Celles-ci portent, selon lui, sur la mise en place d’instances parallèles au niveau de plusieurs comités de village, de quartier et même de certaines sous-sections. En outre, il a cité la difficulté de l’installation des sections RPM d’Ansongo et de Gao.
Malgré ces difficultés, le RPM n’a pas cessé d’attirer des cadres de tous horizons et de nouveaux militants, «notamment dans les cercles d’Ansongo et de Gao», a précisé le président de la Fédération de Gao. Selon lui, les assises du comité central du RPM tenues les 5 et 6 mai 2018 à Bamako, furent de grands moments dans la vie politique du RPM.
«Pour le succès de la restructuration de notre parti, nous sommes interpellés en notre qualité de parti au pouvoir en termes de vision et de capacité à soutenir le président de la République et le gouvernement», a expliqué Malick Alhousseini.
Pour cela, ajoutera-t-il, “il nous faut renforcer la solidarité et la cohésion entre les militants, dénoncer le non respect des textes du parti, instaurer un code de discipline dans la gestion administrative et financière et pallier l’insuffisance de communication au sein du parti sur les questions d’intérêt régional”.
Selon Malick Alhousseini, la conférence régionale de la Fédération RPM de Gao a permis de faire l’état des lieux des sections de Bourem, d’Ansongo, de Gao. Décision a été prise aussi de créer la coordination RPM du cercle d’Almoustrat. “Aujourd’hui, nous sommes prêts, estimera-t-il, pour faire face aux grandes réformes politiques et institutionnelles afin d’assurer une grande victoire aux échéances électorales en cours”. Dans son allocution de clôture de la conférence, Dr Bocari Treta a souligné que «les travaux ont été une réussite et que les objectifs ont été atteints. «Nous avons rencontré toutes les sections une par une pour faire l’état des lieux du parti afin de rentrer en profondeur dans les questions, examiner les difficultés et les perspectives pour renforcer la cohésion retrouvée des sections du parti», a développé le président du RPM qui ajoutera que «la révision constitutionnelle est fondamentale et constitue un besoin vital pour notre pays afin d’extirper toutes les lacunes». Il a indiqué ensuite que le RPM doit être engagé pour la réussite des chantiers du président de la République.

Abdourhamane TOURÉ
AMAP-Gao

Laisser une réponse