Gao : LES ENFANTS DU CENTRE NIALI ENVOIENT UN MESSAGE FORT AUX AUTORITÉS LOCALES

0
471

Pour célébrer la fête des mères, les enfants orphelins et venant de familles démunies du centre Niali de Gao ont organisé, lundi dernier, une caravane qui s’est rendue successivement à la direction régionale de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la famille, au siège du bureau de l’Unicef, à l’académie, au centre d’animation pédagogique, à la mairie et au gouvernorat. Elle a été encadrée par le directeur du centre, Adamou Seiny. Il y avait aussi la promotrice du centre, Mme Touré Coumba Hachimi Maïga et le parrain de l’événement, le maire de la commune urbaine de Gao, Daka Boubacar.
Ils étaient 235 enfants, dont 140 filles à effectuer le déplacement dans les différents services cités ci-dessus. Partout, où ils sont passés, ces mômes ont délivré le même message à l’endroit des autorités administratives, communales, éducatives et organisationnelles, celui de les éduquer, les entretenir et de faire d’eux les bons citoyens de demain. La promotrice du centre Niali a expliqué à l’assistance que pour la création de cette infrastructure en 2007, deux choses l’ont inspirée. La première est sa formation d’enseignante et la deuxième, sa proximité avec les populations démunies. «Ce qui m’a permis de me rendre compte du combat quotidien mené par ces populations démunies pour nourrir leurs progénitures », a révélé Mme Touré Coumba Hachimi Maïga.
Actuellement, le centre Niali accueille 235 enfants orphelins, pauvres et démunis, dont les plus grands poursuivent leur scolarité dans des écoles de la ville. Les charges sont aux frais du centre qui suit aussi l’éducation des enfants jusqu’à ce que ceux-ci accèdent à l’emploi. La promotrice du centre Niali a remercié tous les partenaires, particulièrement l’Académie de Gao et le CAP qui, selon elle, l’ont gratifiée d’un complexe scolaire comprenant un jardin d’enfants, le premier et le deuxième cycles ouverts à tous les enfants de la région.
Le gouverneur de la Région de Gao, le colonel-major Sidiki Samaké, a bien saisi le message des tout petits et les a assurés de son soutien afin que le centre soit élargi.
Abdourhamane TOURÉ
AMAP-Gao

Laisser une réponse