Génie militaire : De nouvelles infrastructures pour améliorer les conditions de travail

0
325

Les locaux du jardin d’enfants servaient de salle de réunion aux femmes du camp

Les nouveaux bâtiments construits par la Minusma au sein du 34è bataillon du Génie militaire ont été inaugurés, le vendredi dernier. La cérémonie s’est déroulée sous la présidence de la représentante du chef d’état-major général des Armées le colonel-major Mariétou Dembélé, directrice du Service social des Armées.

C’était en présence du représentant de la Minusma, Samba Tall, directeur de la Réforme du secteur de la sécurité (SSR-DDR), de la présidente des femmes des camps, Diarra Awa Diarra.

Le projet a été réalisé par la Minusma sur le fonds des Nations unies pour la paix et le développement dont le montant s’élève à 158 millions de Fcfa, financé par la République populaire de Chine.

Ces locaux sont composés d’un centre social pour l’Association des femmes des camps comportant une salle de coiffure, une salle de couture, une salle de réunion, un bureau de direction, deux hangars, un local de moulin et un bloc de sanitaires. S’y ajoutent un bâtiment pour célibataires pour le personnel féminin en service, une salle de service d’une capacité de 12 lits avec bloc de toilettes et quatre blocs sanitaires dont un à l’usage exclusif des femmes militaires….

Dans son allocution, le représentant de la Minusma a indiqué que ce projet est l’initiative conjointe de trois composantes de la mission onusienne à savoir l’unité genre, la section protection de l’enfant et la section RSS-DDR en réponse à la nécessité de soutenir la requête de l’autorité militaire dans ses efforts de réforme des institutions de la défense. Pour Samba Tall, il s’agit de renforcer les capacités du bataillon du Génie militaire pour assurer l’égalité des chances quelles que soient l’origine sociale et le sexe, la promotion du genre ainsi que la protection de l’enfant au sein de la direction du Génie, en particulier et des Forces de défense et de sécurité en général.

Selon le chef de corps du Génie militaire, le lieutenant-colonel Sidi Lamine Traoré, ces infrastructures viennent à point nommé à un moment où ils étaient dans un besoin de centre social pour l’Association des femmes du camp. D’après lui, avant les réunions des femmes du camp se tenaient au jardin d’enfants sur instruction du chef de corps. « Mais actuellement avec ce centre, on pense qu’on pourra faire la part des choses. Nous sommes très satisfaits ce matin et comblés de joie », a-t-il témoigné.

Quant à la présidente des femmes des camps, elle a remercié la Minusma, au nom de ses sœurs. Cependant, Diarra Awa Diarra a indiqué que leur main reste tendue par rapport à l’équipement des locaux en matériel bureautique, en machines à coudre, en moulin, en machine décortiqueuse. Mme Diarra a également mis l’accent sur le matériel de teinture et sur la formation des jeunes filles dans les différents centres de coiffure et d’esthétique.

Aminata Diallo

Laisser une réponse