Génie militaire : Six formateurs outillés en intervention sur les engins explosifs improvisés

0
279

                    Ce matériel remis par l’ambassadeur des Etats-Unis a coûté 900 millions de Fcfa
La Place d’armes du Génie militaire a abrité, vendredi dernier, la cérémonie de fin de formation de la 2è promotion de la « formation des formateurs sur les Engins explosifs improvisés (EEI) », suivie de la remise de certificats et d’équipements. C’était en présence du directeur du Génie militaire, le général Boubacar Diallo, de l’ambassadeur des États-Unis au Mali Dennis B. Hankins, du chef du projet Relyant Global, Pierre Teissere et de plusieurs hauts gradés de notre armée. Cette formation rentre dans le cadre du renforcement du partenariat stratégique entre l’ambassade des États-Unis et le ministère de la Défense et des Anciens combattants. Elle vise à renforcer les capacités de l’armée dans la lutte contre les Engins explosifs improvisés (EEI). Au total, ce sont six agents qui ont suivi pendant neuf semaines une formation intense sur les EEI avec plusieurs modules.

La cérémonie a été marquée par la remise de matériels contre les Engins explosifs improvisés et les mines. D’une valeur de 1,8 million de dollars, environ 900 millions de Fcfa, ces équipements sont composés de détecteurs, de détonateurs, de vestes anti mines, de kits sanitaires et des robots équipés de caméra.
Pour l’ambassadeur des États-Unis au Mali, ce geste fait partie de la collaboration avec les forces armées maliennes sur la base d’un programme exécuté pendant neuf semaines de formation des formateurs dans le cadre de la lutte contre les Engins explosifs improvisés. « Nous voyons que chaque semaine, il y a des soldats maliens qui sont tués. Il y a aussi des civils, des policiers, des casques bleus, des agents humanitaires qui sont touchés par ces armes des terroristes », fera remarquer Dennis B. Hankins. Et le diplomate américain de préciser que cet appui vient pour aider le gouvernement à faire face à la menace terroriste pour qu’il soit présent sur tout le territoire afin de protéger les populations. Ce, a-t-il souhaité, afin que les paisibles populations mènent leurs activités dans toutes les régions du pays. L’ambassadeur des Etats-Unis a estimé que le geste est assez timide, mais nécessaire et efficace pour aider les forces de défense et de sécurité dans leurs missions régaliennes.

Le directeur du Génie militaire a, dans son intervention, d’abord rappelé que cette formation, qui est la deuxième du genre, vient au bon moment renforcer les capacités de ses éléments pour faire face à cette menace asymétrique sur le théâtre des opérations et sur toute l’étendue du territoire national. Le général Boubacar Diallo a précisé que ces éléments fraîchement formés sont aptes pour dispenser une formation de qualité. «Cela me donne beaucoup de satisfaction car au génie, nous sommes beaucoup sollicités. Les demandes du commandement sont nombreuses », a indiqué l’officier supérieur qui a déploré la mort récente de sept de ses frères d’armes tombés dans une embuscade, il y a quelques jours du fait des EEI.
La cérémonie a été couronnée par la remise de certificats et des équipements au sept futurs formateurs.

Alou Badra

DOUMBIA

Laisser une réponse