Goodluck Jonathan au Mali : « Nous nous sommes entendus sur certains points »

0
497

La délégation de la Cedeao conduite par Goodluck Jonathan est au Mali depuis samedi pour trouver une sortie de crise. Selon le médiateur, il y a eu certes des avancées mais celles-ci demeurent insuffisantes.

C’est justement ce qui l’oblige à prolonger son séjour pour reprendre les pourparlers dès lundi avec les membres du Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP) au pouvoir après une insurrection qui a obligé le président IBK à rendre le tablier après avoir dissous l’Assemblée nationale et accepté la démission du gouvernement.

La Cedeao et le CNSP se sont longuement entretenus dimanche au ministère de la Défense et des anciens Combattants sans pouvoir vider tous les points à l’ordre du jour. Les pourparlers reprendront lundi, a promis le médiateur de l’organisation sous régionale qui a déjà imposé au Mali de lourdes sanctions.

Lire aussi : https://lessor.site/sortie-de-crise-au-mali-discussions-prometteuses-entre-le-mediateur-de-la-cedeao-et-le-cnsp.html

À l’issue de la rencontre, Goodluck Jonathan, a indiqué que les deux parties cherchent une sortie honorable de la crise. Cependant, il a déclaré qu’ils n’ont pas pu se mettre d’accord sur certains sujets. « Nous n’avons pas pu nous entendre sur certains points», a-t-il déclaré à la presse.

Le porte-parole du CNSP, Colonel-major Ismaël Wagué, a confirmé cette déclaration en affirmant que « des compromis sont obtenus sur certains aspects » ajoutant que « la négociation continue ».

O. DIAKITE

Laisser une réponse