Goundam : LA PAIX RETROUVÉE, LA POPULATION ESPÈRE SUR UNE BONNE PLUVIOMÉTIRE

0
436

Rencontre du préfet avec la société civile autour de la question sécuritaire


Le cercle de Goundam a vécu dans une spirale d’insécurité entre 2012 et 2017. Le retour de l’administration et des fonctionnaires se fait timidement puisque les stigmates de la violence restent dans les mémoires et le calvaire de l’enclavement de la localité est une réalité. Depuis la prise de service du nouveau préfet de Goundam, Mamadou Konaté, le cercle a connu une certaine accalmie sur le plan sécuritaire. Il a initié des rencontres avec les acteurs politiques et ceux de la société civile mais aussi avec les Forces de sécurité et les groupes armés pour les sensibiliser à lutter contre l’insécurité résiduelle et sur la nécessité de protéger les ONG qui œuvrent inlassablement pour le bien-être des populations.
Dans le cercle, il a eu énormément de rencontres, notamment intercommunautaires, entre les jeunes, avec la société civile voire avec des responsables des groupes armés pour instaurer la paix et la quiétude. A tous les niveaux, des recommandations sont restées vaines. Mais depuis la prise de fonction du préfet en mars 2018, celui-ci s’est attaché à la résolution de la question sécuritaire dans la localité. A ce propos, il a initié des rencontres avec l’ensemble des couches socioprofessionnelles, notabilités (chefs de village et de fraction, chefs coutumiers et religieux et le Réseau des communicateurs traditionnels).
Le préfet a également rencontré les Forces armées maliennes (FAMA) et la MINUSMA à travers leurs composantes. Il a aussi eu des échanges avec les jeunes et les femmes ainsi qu’avec les groupes armés au tour de la problématique sécuritaire et de trouver ensemble des solutions de sortie de crise. Ces initiatives ont été accueillies favorablement par l’ensemble des acteurs concernés.
Aujourd’hui à Goundam, l’effort du préfet Konaté a porté ses fruits car dans la localité on parle moins du grand banditisme. Autre constat, depuis son arrivée, les populations se côtoient librement et vaquent à leurs occupations sans courir de graves risques. En effet, les actions de paix accomplies par l’ensemble des parties prenantes, ont persuadé les groupes armés à s’impliquer dans la sécurisation du cercle mais aussi à la réussite de l’élection présidentielle.
Le nouveau préfet de Goundam reste à l’écoute de toutes les composantes de la population en vue de discuter et de trouver des solutions idoines aux doléances des uns et des autres. Chaque jeudi, l’autorité de commandement, assistée des sous-préfets, chefs de services locaux, Forces de sécurité, anime une rencontre d’informations et d’échanges avec les acteurs de développement. Une occasion pour le préfet de faire réagir les responsables par rapport à leurs activités mais aussi sur les difficultés rencontrées en vue de trouver de solutions.
Cette initiative du nouveau préfet a été appréciée par la population, car selon plusieurs responsables, la proximité de l’administration avec la population est effectivement réelle. Des sous-préfets ont été nommés récemment dans les arrondissements de Gargando, Raz-El-Ma et Bintagoungou. Tous les huit sous-préfets du cercle sont maintenant en poste. Les différents chefs de service ont également repris le travail.
La saison hivernale reste la première préoccupation des populations. Elles espèrent sur des pluies permettant de remplir les différents lacs. Ce qui va redonner espoir aux agriculteurs et éleveurs. En ce moment, personne ne se tourne les pouces et il n’y aura plus de place pour le banditisme. Ces vœux semblent être déjà exhaussés car la pluviométrie s’est beaucoup améliorée ces derniers jours. A en croire les spécialistes, la hauteur de pluie recueillie à Goundam cette année à la date du 21 août dernier est de 297mm en 11 jours, (une pluviométrie jamais égalée depuis sept ans). La crue aussi a été amorcée à Goundam le 12 août dernier à la grande surprise des populations, soit un mois d’avance par rapport à la crue de l’année dernière.
Almahadi A TOURÉ
AMAP-Goundam

Laisser une réponse