Grossesse et sport: Mamans, faites attention aux bébés !

0
520

La pratique du sport est conseillée pour les femmes enceintes, mais pas toutes les disciplines. Une activité sportive intense peut, à la fois nuire au corps de la femme et au futur bébé

Le sport est une bonne chose durant la grossesse, pour autant cette pratique doit être adaptée à la condition des femmes enceintes. Parmi les sports les plus adaptés durant la grossesse, on peut citer la marche et la natation. Il s’agit de deux activités relaxantes, qui n’entraînent pas de douleurs articulaires et contribuent à améliorer les capacités cardiaques. En effet, la gymnastique, la danse et le yoga, pratiqués de manière douce, sont autant d’activités tout aussi envisageables. Un temps de repos important doit être pris entre chaque séance sportive et les fortes chaleurs sont également à éviter. Il est recommandé de limiter les séances à environ 20 minutes et de ne pas pratiquer d’étirements violents. Par ailleurs, il est intéressant de connaître les sports à éviter à partir du quatrième mois de la grossesse, en raison des risques de chutes ou de chocs.

Mme Doumbia Fatoumata Cissé est une future maman. Elle est à sa 8è mois de grossesse. C’est la première fois qu’elle tombe enceinte. Chaque nuit, à partir de 20h, elle effectue 30 minutes de marche à la devanture du stade Mamadou Konaté. «Je suis vraiment motivé à faire de la marche, car ça m’épanouie et me fait sentir bien dans ma peau. Je suis à ma 8è mois de grossesse, et tous les jours je fais 30 minutes de marche. Je conseille à toutes les autres futures mamans de pratiquer le sport comme moi quelque soit la marche où la natation. Mais de ne pas rester immobile, car ce n’est pas bon pour l’enfant. J’avoue qu’après chaque séance, je dors bien et je n’ai pas du mal à me réveiller le matin.

Dès fois, c’est mon mari qui m’accompagne et franchement je trouve adorable, il chronomètre le mouvement et à la fin il me donne de l’eau et des jus naturels qui sont aussi bons pour les femmes enceintes» indiquera Doumbia Fatoumata Cissé. Keïta Hawa Maïga, réceptionniste dans un hôtel de la place, précise qu’elle attend son troisième enfant et qu’avec ses deux autres, elle avait eu beaucoup de problèmes, car elle ne pratiquait pas l’activité physique.

«Je suis à ma 7è mois de grossesse et aussi mon troisième enfant. Tous les jours à ma descente du travail, je continue à mon gym pour y faire quelques exercices sportifs. J’avoue que depuis que j’ai commencé, je me sens bien et mon enfant aussi se porte bien. Je me souviens qu’avec mes deux autres maternités, j’ai eu beaucoup de problèmes lors de l’accouchement avec la chute de la tension et j’ai pris énormément de poids. Je demande à toutes mes sœurs qui sont en état de grossesse de s’intéresser aux activités sportives, mais tout en prenant soin d’elles et leur enfant », déclare la future maman, Keïta Hawa Maïga.

Quant à Diallo Aïchata Traoré, commerçante au Grand marché, elle dit n’avoir pas le temps pour la pratique sportive. «Honnêtement, je suis partante pour faire le sport, mais franchement je n’ai pas le temps. Je suis tous les jours au marché de 7h à 20h dès fois jusqu’à 22h lors de la période des fêtes. J’ai très peur de ma grossesse, vu que je passe la journée assise à ne pas faire le moindre déplacement», soulignera la vendeuse Mme Diallo. «Ma sage femme m’a formellement dit que la pratique du sport permet globalement de maintenir la mère dans un bon état de santé. Ça permet aussi de limiter la prise de poids qui reste bien souvent inéluctable durant la grossesse», expliquera la vendeuse qui, après notre entretien, promet de pratiquer la marche chaque soir.

La pratique du sport n’est pas contre-indiquée pendant la grossesse, au contraire elle est recommandée par les agents de la santé. Il existe différentes façons de faire de l’exercice, tout en prenant soin de son corps et sans craindre de se blesser ou de nuire au bébé. La grossesse modifie l’organisme de la femme d’une manière bénéfique à l’activité physique : sa capacité respiratoire et son débit cardiaque augmentent, sa tension artérielle baisse et les organes bénéficient d’une meilleure circulation sanguine. Ces signes ressemblent à ceux obtenus par un entraînement physique régulier. Pendant la grossesse, l’activité physique permet notamment de lutter contre la prise de poids, les insomnies, la constipation, les fuites urinaires et les maux de dos. Mais, il faut cependant éviter les exercices traumatisants ou à risque de chute.

-LES ACTIVITÉS RECOMMANDÉES-Pour docteur Sayon Kamissoko, gynécologue au Centre de référence de Dravéla-Bolibana, une femme enceinte peut bien pratiquer le sport, mais tout en évitant les sports intenses. «Tout d’abord, la future maman devrait avoir un programme comme suit : Les deux premiers mois : entraînement quasi normal, le troisième mois (risque accru de fausse couche) : gymnastique d’entretien très douce. Du quatrième au huitième mois : activité sportive légère et le neuvième mois : repos » a-t-il soutenu. Pendant la grossesse, les activités autorisées sont généralement très douces, liées à la détente, la relaxation et au travail du souffle. La marche, le vélo d’appartement (appareil conçu pour simuler le fonctionnement d’une bicyclette dans un espace réduit), la natation, la gymnastique douce, le yoga et l’aquagym sont des activités recommandées», détaillera le gynécologue.

«La femme enceinte doit faire 30 minutes de marche par jour. La marche constitue un excellent exercice et peut être pratiquée par toutes les futures mamans, même les moins sportives, sans nécessiter d’équipement spécifique. La marche permet d’activer la circulation sanguine et particulièrement celle des jambes. Un bon point pour les femmes enceintes qui souffrent de jambes lourdes. Préférez un terrain stable et peu escarpé afin de ne pas transformer votre marche en randonnée. La natation et l’aquagym (une forme de gymnastique qui se pratique dans l’eau, le plus souvent en piscine) accroissent la capacité cardiaque et sont également excellents pour le dos et les articulations, en plus de procurer un effet massant sur l’ensemble du corps.

Le yoga, gymnastique d’entretien très douce est également conseillé pendant la grossesse, est un exercice qui doit se pratiquer le troisième mois à cause du risque accru de fausse couche. Sous sa forme prénatale, il peut constituer une bonne préparation à l’accouchement», expliquera Dr Kamissoko. Le gynécologue conclu que «le principe de cette activité est de mélanger l’entente du corps et l’esprit afin d’évacuer tout le stress. Pendant votre séance, vous serez encadré par un kiné ou une sage-femme qui vous fera réaliser un enchaînement d’exercices et de postures. Cette activité permet aussi de bien travailler son souffle, indispensable pour l’accouchement. Certains signaux d’alarme doivent amener une femme enceinte à cesser immédiatement son activité sportive : saignements vaginaux, douleurs abdominales ou douleurs du bassin. Elle doit alors consulter un médecin le plus tôt possible», précisera t-il.

Le sport est très important pour une femme enceinte, mais certains sports sont contre-indiqués durant la grossesse notamment le vélo, les sports de combat, l’équitation, la plongée et les sports d’endurance. Pratiquer le sport, c’est bien. Mais, il faut toujours s’hydrater avant, pendant et après l’effort !

Djènèba BAGAYOKO

Laisser une réponse