HAC : INAUGURATION DU CENTRE DE MONITORING ET DE CONTRÔLE DES MÉDIAS

0
402

La Haute autorité de la communication (HAC) a procédé, hier dans l’après-midi, à l’inauguration du premier  Centre de monitoring  et de contrôle des médias au Mali. La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna  Modibo Touré en présence du président de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications/TIC et poste, Cheick Sidi Mohamed Nimaga et de l’ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali,  Hassan Nasri.

A cette occasion, le président de la HAC, Fodié Touré, a d’abord souligné que « ce jour historique marquera l’histoire de la régulation de la communication dans notre pays. Il est historique parce qu’il s’agit de l’inauguration du premier Centre de monitoring des médias au Mali ». Fodié Touré a ensuite rappelé que l’accomplissement de la mission de régulation de la communication, confiée à la HAC, exige des moyens conséquents.  C’est la raison pour laquelle, la structure, dès son installation, a fait de sa dotation en équipements techniques, une priorité à laquelle le gouvernement a attaché du prix.

 Par conséquent,  le Centre est entièrement financé par le  budget national. Le président de la HAC a saisi l’opportunité  pour remercier les plus  hautes autorités du pays  pour l’attention toute particulière qu’elles ont toujours accordée aux préoccupations de la Haute autorité de la communication.

Présentant l’équipement, il a expliqué que le  Centre de monitoring  et de contrôle des médias est un instrument de haute technologie. Outre le monitoring des médias audiovisuels, il permet aussi d’assurer celui de la presse écrite et de la presse  en ligne.

Concernant l’audiovisuel, il permet la réception 24H/24 et 7j/7 des programmes audiovisuels, sonores et télévisés, édités par les services opérant sur le territoire malien. Il permet aussi l’enregistrement, le stockage et l’archivage desdits programmes  sur la plateforme technique centrale installée dans les locaux. En outre, le logiciel permet aux utilisateurs habilités d’accéder sur leurs postes de travail en direct ou en différé  à tous les programmes audiovisuels enregistrés sur une année et classés par service, année, mois,  jour et heure.

 Entièrement paramétrable, le logiciel permet, entre autres,  de vérifier l’équité d’accès des organisations politiques, syndicales et professionnelles aux  médias notamment en période électorale. Il permet le comptage et le relevé des temps de parole des personnalités politiques et des candidats sur les télévisions et les radios à couverture locale, régionale et nationale. Par ailleurs, le président de la HAC a indiqué que ce centre de monitoring vient s’ajouter au vaste plateau technique dont le pays est en train de se  doter dans le cadre du déploiement de laTNT.

Autre point important : il a indiqué que la  mise en place du dispositif de la HMS pour le monitoring des médias au Mali par les experts de la HACA (Maroc) témoigne de l’excellence des relations entre le Mali et le Royaume du Maroc. La HAC oeuvrera au renforcement de cette coopération, a-t-il souligné, avant de demander à l’ambassadeur de transmettre, à la présidente de la HACA du Maroc, ses vifs remerciements  pour l’accompagnement et l’assistance  technique dont la HAC a bénéficié de son homologue du Maroc depuis sa création

L’ambassadeur, Hassan Nasri, de son côté,  ajoutera que cet  outil permettra, sans doute,  à la HAC de passer à la vitesse supérieure dans l’exécution de sa délicate mission à  savoir : veiller au respect des règles du jeu démocratique, de la diversité, du pluralisme et garantir l’accès équitable aux moyens audiovisuels.

Quant au directeur général de la  Haute autorité de la communication du Maroc (HACA), Benaïssa Asloun, il s’est réjoui de cette initiative qui est le fruit de la coopération Sud-Sud.

Il convient de souligner que 12 agents de la HAC  ont reçu leurs attestations de  formation dans le cadre de la mise en place du Centre. Une journée porte ouverte est prévue aujourd’hui et demain jeudi,  à l’intention des journalistes afin qu’ils puissent visiter le Centre de monitoring et de contrôle des médias

Baba B.

Coulibaly

Laisser une réponse