Hadj 2021: Le Mali aura un quota de 13.323 pèlerins

0
195

Le quota de 2020 est reconduit pour la campagne prochaine

Les autorités saoudiennes ont porté à la connaissance de la communauté musulmane à travers le monde que le Hadj 2020 est limité aux seuls citoyens du Royaume d’Arabie saoudite et ceux qui y résident afin d’éviter une éventuelle propagation de la pandémie du coronavirus. Cette mesure consiste à éviter de faire des lieux saints un nouveau foyer de contamination parce que plus de deux millions de fidèles musulmans effectuent, chaque année, le pèlerinage, 5è pilier de l’islam.

Une semaine après l’annonce du Hadj de cette année, la Maison du Hadj, en collaboration avec les organisations faîtières des agences de voyages, a organisé une conférence de presse, hier, à son siège à Hamdallaye ACI 2000, pour annoncer les mesures fortes annoncées pour la campagne de 2021. La conférence était animée par Abdoul Fata H Cissé, directeur de la Maison du Hadj, Amadou Maïga et Mme Cissé Fadimata Kouyaté (tous deux responsables d’agences de voyage).

Dans son exposé liminaire, le directeur de la Maison du Hadj a mis les restrictions faites pour le pèlerinage de cette année au compte de la volonté divine. «Nous allons maintenant nous concentrer sur le processus du Hadj de 2021 afin d’éviter des erreurs ou des problèmes de dernière minute», a-t-il expliqué.

Il faut rappeler que pour cette année, les autorités saoudiennes ont à notre pays un quota de 13.323 pèlerins.  Le même quota sera reconduit pour l’année prochaine. Abdoul Fata H Cissé a également expliqué que notre pays accuse toujours un retard conséquent sur les préparatifs du Hadj. Ce qui a des répercussions, notamment le non respect des calendriers.
Les conférenciers ont aussi expliqué que des dispositions sont prises pour ceux qui veulent être remboursés malgré les dépenses déjà effectuées. A ce propos, il faut signaler qu’on était à moins de 30% des inscriptions pour la filière gouvernementale et à environ plus de 60% pour les filières privées.

La Maison du Hadj, de commun accord avec les agences de voyages et autres partenaires, mettra en œuvre un certain nombre de mesures afin d’améliorer l’organisation du Hadj 2021. Il s’agit de 4 points principaux. Un guichet unique est ouvert à la Maison du Hadj tous les lundis et jeudis pour les inscriptions et la permanence sera assurée. Les inscriptions vont se poursuivre jusqu’au 31 décembre prochain, date butoir pour les inscriptions du pèlerinage 2021. La sauvegarde des fidèles déjà inscrits sur le système électronique de visa, avec l’avantage d’être prioritaires pour le Hadj 2021. Enfin, le principe de remboursement est un acquis pour ceux qui veulent retirer leur argent.

«Notre objectif est d’en finir avec les inscriptions 6 mois avant le départ », a confié Amadou Maïga, représentant des agences de voyage. Il reconnaît que les inscriptions sont un véritable casse-tête à résoudre. Selon lui, le Hadj doit obéir à 3 choses : une préparation mentale, physique et financière. «Ce qui ne se fait pas dans notre pays et qui justifie le retard », a-t-il dit.

Quant à Mme Cissé Fadimata Kouyaté, elle a salué la collaboration entre la nouvelle équipe et les organisations faîtières avant d’expliquer les difficultés que traversent les agences de voyage. «Nous avons perdu le tourisme, les billetteries et aujourd’hui le Hadj. Nous allons mettre en place un cadre de concertation pour une bonne organisation du pèlerinage de l’année prochaine», a-t-elle indiqué.

Amadou SOW

Laisser une réponse