Haut conseil des collectivités : Le président appelle à l’union pour surmonter les écueils

0
96

L’ancien bureau a été reconduit avec la même configuration

La première session ordinaire du Haut conseil des collectivités (HCC) au titre de l’année 2020 a pris fin, mardi dernier, sous la direction de son président, Mamadou Satigui Diakité.

C’était en présence de nombreux invités. Ouverte le 4 mai dernier, la première session ordinaire avait à l’ordre du jour le renouvellement du bureau de l’institution, l’examen des dossiers qui lui sont soumis par le gouvernement pour analyse et avis.
Il faut préciser d’emblée que le président du HCC a été reconduit avec son ancienne équipe dans un consensus général.

Les membres du Haut conseil des collectivités ont également versé leurs avis dans le débat sur d’autres questions, notamment le projet de loi portant code domanial et foncier, celui instituant la police territoriale et le projet de décret fixant les conditions d’emploi et de gestion du personnel de cette police. Ils ont aussi opiné sur une communication écrite relative au programme national de réduction de la pauvreté dans les 200 communes, les plus pauvres du Mali et une autre communication écrite relative au programme gouvernemental d’aménagement des 70.000 hectares pour l’année 2019-2020.

Pour le président du Haut conseil des collectivités, la session s’est tenue malheureusement dans un contexte de difficultés réelles, notamment une série de violences et de revendications tant à Bamako aussi bien qu’à l’intérieur du pays pour des raisons diverses et variées. «Nous prions le Tout-Puissant (Clément et Miséricordieux) de nous aider à transcender les obstacles», a lancé Mamadou Satigui Diakité.

Et d’ajouter qu’une autre inquiétude majeure demeure le risque d’une mauvaise campagne agricole suite à la crise cotonnière, en dépit d’une saison pluvieuse qui s’annonce prometteuse.

Sur le plan sécuritaire, le président du HCC a exprimé son indignation face aux attaques meurtrières qui continuent de faire des victimes tant du côté de nos forces de défense et de sécurité, des alliés mais aussi des paisibles populations.

La rencontre a offert l’opportunité pour le président de l’Institution d’exprimer sa vive préoccupation suite à la longue séquestration de Soumaila Cissé, président de l’Union pour la République et la démocratie (URD), chef de file de l’opposition et député élu à Nianfunké.

Face à cette situation et aux différentes crises que traverse notre pays, le président du HCC a interpelé toutes les consciences mais surtout invité les acteurs à l’union pour surmonter les obstacles dressés sur notre chemin.

Amsatou Oumou TRAORÉ

Laisser une réponse