Hommage du président de la République à Modibo Keïta

0
605

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta s’est acquitté, ce 16 mai, de ce devoir de mémoire, en se rendant au cimetière Hamdallaye pour déposer une gerbe de fleurs sur la tombe du premier président du Mali indépendant.

Ce jour commémorant le 43éme anniversaire de la disparition du président Modibo Keïta, a été l’occasion pour le président de la République de rendre un hommage appuyé à ce « grand homme auquel nous devons tout».

Pour Ibrahim Boubacar Keïta, il ne s’agit pas seulement d’un devoir de mémoire officiel, mais également d’un devoir de mémoire « humain et familial ».

Le président de la République a indiqué que le temps nous interpelle très fortement pour que nous nous ressourcions à la mémoire de cet homme, à ce qu’il fut. A ce propos, le chef de l’Etat a rappelé et magnifié le parcours « admirable » du père de l’indépendance, moulé dans la pure tradition manding et qui fut un brillant élève tout au long de son cursus scolaire.

« L’on retient aussi de lui un élève courageux, imbu du sens du sacrifice. N’avait-il pas sauvé de la noyade le président Zinsou, alors qu’ils étaient tous les deux élèves à William Ponty. Il n’avait pas, en effet, hésité à plongé dans des « eaux douteuses, des eaux tourmentes pour ramener un jeune frère qui était en train de se noyer », a rappelé le président Ibrahim Boubacar Keïta au sujet de son illustre devancier.

Le chef de l’État a également souligné l’engagement de Modibo Keïta à former la jeunesse soudanaise, ensuite malienne. « Tout cela pour que beaucoup d’errements auxquels nous assistons aujourd’hui ne soient pas », a déclaré le président de la République.

I. Dembele

Laisser une réponse