Hôpital de Dermatologie de Bamako : Des objectifs stratégiques

0
225

Une vue des administrateurs de l’hôpital de Dermatologie de Bamako

L’hôpital de dermatologie de Bamako a tenu, jeudi dernier dans ses locaux, la 1ère session extraordinaire de son conseil d’administration. Les travaux étaient présidés par le présiden du conseil, Dr Modibo Traoré.
L’ordre du jour portait sur l’adoption du tableau des emplois permanents, du projet d’organigramme de l’hôpital et l’adoption du logo du dernier né des établissments hospitaliers. Le président du conseil d’administration a expliqué que cette session extraordinaire consistait à apprécier le projet de structure de l’hôpital qui décrit non seulement l’organisation et les postes, mais détermine également les emplois nécessaires au bon fonctionnement de l’établissement hospitalier en accord avec les objectifs stratégiques. Il s’agissait également de prendre connaissance du tableau des emplois permanents qui détermine la répartition du personnel par corps et catégories en fonction des structures et postes.
Dr Modibo Traoré a indiqué que la direction de l’hôpital et l’ensemble du personnel ont, des jours et des semaines durant, produit ces documents d’une grande importance avec dévouement et professionnalisme et qui vont impacter positivement le fonctionnement de l’hôpital. Le document soumis aux administrateurs, a-t-il relevé, est le résultat d’un processus inclusif dont le but est de doter l’hôpital de référentiel de base et qui a satisfait toutes les étapes règlementaires de conception et de validation. Selon lui, le document répond aux vrais besoins de l’établissement.
Pour le président du conseil d’administration, il y a nécessité d’accompagner l’hôpital dans ses missions qui doivent être compatibles avec le Plan décennal de développement sanitaire et social. L’établissement devrait aussi élaborer ces documents et les soumettre pour validation aux administrateurs.
Dr Modibo Traoré a aussi témoigné de sa gratitude au ministère de la Santé et des Affaires sociales pour son accompagnement de qualité dans le processus d’élaboration de ce projet.
Le directeur général de l’hôpital de dermatologie de Bamako, Pr Ousmane Faye, a, lui, rappelé que son établissementa a été bâti sur les cendres du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie (CNAM), ex-Institut Marchoux, qui été scindé en plusieurs entités dans le cadre des récentes réformes de la santé. L’hôpital de dermatologie de Bamako doit donc se doter de tous les organes de gestion et d’administration. Selon Pr Ousmane Faye, pour offrir des soins de qualité, il faut que l’établissement ait un organigramme qui définit les différents services à l’intérieur. L’hôpital de dermatologie de Bamako, de son point de vue, doit être doté d’une aide visuelle parce que l’administration hospitalière est consciente de la nécessité de communiquer à l’ère du numérique.
Makan SISSOKO

Laisser une réponse